Dans un futur pas très éloigné, une mystérieuse épidémie a détruit toutes les plantes et végétaux sur Terre. Il est devenu impossible de cultiver des fruits ou des légumes, mais pas de panique : la multinationale Synthésia fournit tous les aliments synthétiques nécessaires à l’alimentation du peuple ! Un one-shot de science-fiction écologique qui fait réfléchir, à mettre entre toutes les mains !

Tomber amoureux est une belle aventure. Mais voilà, si vous ramenez un étranger à la maison, alors que votre une mère est un peu facho sur les bords, là c’est chaud ! Voilà ce que va vivre Chloé ! David Ratte nous propose un récit émouvant, qui pointe des problématiques intemporelles !

Planète Terre, 500 000 ans dans le futur. L’humanité a disparu. Deux scientifiques, accompagnés d’androïdes, restés en orbite depuis des milliers d’années, ont pour mission de revenir repeupler la planète bleue. Mais quels secrets vont-ils y découvrir ? Un conte post-apocalyptique très réussi, une critique des travers de l’être humain, cruellement d’actualité !

Après « Les Brigades du Temps » et « #NouveauContact », Bruno Duhamel est de retour, avec Isabelle Sivan au scénario. A eux deux, ils livrent une tranche de vie touchante, celle d’un vieil agriculteur français, qui a passé toute sa vie dans son village de campagne, mais qui rêve de voyage. Envie de partir en voyage avec Abel ?

C’est le moment de se changer les idées ! Avant les mesures du gouvernement, nous avons rencontré l’autrice rennaise Mandragore. Elle nous a parlé de son adaptation en BD du roman « Mandragore », dont elle tire son pseudonyme. La Mandragore est une plante magique qui pousse sous les pendus, quand la dernière éjaculation du mort tombe dans la terre. Elle peut exaucer tous vos désirs, mais aussi se retourner contre vous ! Séance interview !

Revenir après la guerre. Conserver ses cicatrices sans que celles-ci n’émergent devant les autres. Faire face aux regards. Et être prêt à se battre à nouveau contre un nouvel ennemi : la rumeur ! Avec ce one-shot, Philippe Pelaez et Victor L. Pinel relèvent le défi de ne pas tomber dans le creuset du fatalisme, et livrent un récit juste et touchant.