« Frontier » : interview de Guillaume Singelin à Quai des Bulles


Ecrit par BennyB le 27 novembre 2023

Cette année, « Frontier » nous a mis une belle claque !

On pensait avoir tout vu en science-fiction, mais Guillaume Singelin nous montre qu’il est encore possible de renouveler le genre, aussi bien dans l’histoire racontée que dans le dessin.

Nous avons eu la chance de le rencontrer au festival Quai des Bulles, il nous raconte tout cela !

 

Bonjour Guillaume ! Le festival Quai des Bulles se passe bien ?

Oui, c’est un festival que j’aime beaucoup. J’ai longtemps habité à Rennes, donc j’y allais souvent en tant que visiteur. Je suis content d’y revenir en tant qu’auteur. Et le cadre est super !

 

Peux-tu nous présenter ton parcours ?

Durant mes études de graphisme, j’ai travaillé dans la bande dessinée chez Casterman puis Ankama, où j’ai rencontré Run, l’auteur de “Mutafukaz“. Il m’a vite proposé de faire de la BD plutôt que du graphisme pur. Mes études ne m’ont pas servi concrètement dans mon travail, mais elles me sont utiles dans le design de mes albums.

 

Bravo pour “Frontier” ! C’est rare de lire de la science-fiction originale en 2023 !

Merci ! Mon but était à la fois de rendre hommage à tout ce que j’aimais en science-fiction, mais aussi d’y donner un peu de fraîcheur. Je voulais y apporter ma touche, qui peut d’ailleurs sortir de la science-fiction pure.

 

Quelles sont tes influences en matière de science-fiction ?

Je suis surtout branché “Hard SF“. Dans cet album, on retrouve “Alien” pour la conception des vaisseaux. J’ai beaucoup aimé les séries TV “Battlestar Galactica” et “The Expanse“. Il y a deux romans qui m’ont particulièrement marqué : “Spin” de Robert Charles Wilson et “Spire” de Laurent Genefort. Ce dernier raconte l’histoire d’une start-up qui fait du transport de marchandises dans l’espace. J’aime beaucoup cette approche très concrète et terre à terre de la science-fiction.

 

On retrouve justement dans “Frontier” cet aspect réaliste, presque routinier qui raconte le quotidien.

Tout à fait, je voulais faire de la science-fiction sans partir dans l’horreur ou les conflits intergalactiques. On est dans notre monde, mais dans l’espace.

 

Les personnages ne sont pas spécialement héroïques, ils sont dépassés par le monde qui les entourent et cherchent leur place dans la société.

Oui, c’est en quelque sorte l’anti-Star Wars. Les personnages ne sont pas des “élus” promis à de grandes destinées. Ce sont des personnes comme tout le monde. Ce sujet m’intéresse beaucoup : comment trouver la sérénité dans un monde qui va trop vite pour toi ?

 

C’était important pour toi que le personnage principal soit féminin ?

Oui, c’est le cas dans les œuvres qui m’ont marqué : “Terminator 2” avec Sarah Connor, “Alien” avec Ripley, “Ghost in the Shell“, … Sans être particulièrement militant, cela me semble naturel de mettre des personnages féminins au premier plan. C’est important d’avoir une sorte de parité d’origine ou de sexe.

 

Comment as-tu conçu les vaisseaux ?

Pendant des années, j’ai collecté des images de véhicules qui me plaisaient. J’ai repris les codes des films que j’aime. Les personnages se déplacent beaucoup à bord du “Dolphin“, le vaisseau principal. J’ai fait un plan pour me repérer. Pour d’autres vaisseaux, j’ai fait cela au feeling, pour conserver un côté labyrinthique.

 

Et pour les décors naturels des planètes ?

J’ai voyagé en Islande et aux États-Unis, dans le Grand Ouest. J’ai pris beaucoup de photos de paysages que j’ai intégré ensuite dans le récit.

 

As-tu d’autres projets sur le feu ?

J’adore l’univers de “Frontier” et j’aimerais beaucoup l’exploiter davantage, mais j’ai passé quasiment trois ans dessus. J’ai besoin de faire quelque chose de très différent. Ce sera le cas sur mon nouveau projet, que je ferai cette fois avec un scénariste.

 

Merci Guillaume ! Cet album a remporté le coup de cœur de Quai des Bulles 2023 !

Amateur et amatrices de science-fiction, foncez lire “Frontier” !



En bref

Un one-shot
Une BD de : Guillaume Singelin
Édition : Rue de Sèvres / Label 619


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !


Découvrir nos interviews réalisées à Quai des Bulles 2023 !


The following two tabs change content below.

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.

Derniers articles parBennyB (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur "« Frontier » : interview de Guillaume Singelin à Quai des Bulles"

  • 16 Jan 2024

    Merci beaucoup pour cette recommendation! Je l’ai demandé à noël suite à la lecture de l’article et je suis vraiment pas déçus! que ce soit au niveau du scénario, des liens entre les personnages, les dessins, la couleur… Franchement, une pépite!