Et si le Joker était le « gentil », et Batman le « méchant » ?

A la suite d’un course-poursuite violente dans Gotham City, Batman tient enfin de Joker à sa merci. Devant de nombreux témoins, il lui fait ingérer de force des pilules prohibées… qui auront pour effet de le transformer à nouveau en Jack Napier, l’alter ego « humain » du Joker !

Batman va alors être accusé de « bavure », d’être incontrôlable et de causer trop de d’images collatéraux. Et aussi d’être égoïste : pourquoi garder toute sa technologie et ses gadgets pour lui, plutôt que d’en faire profiter la police de Gotham ?

Très médiatisé car jouant sur la corde sensible du grand public, Jack Napier profitera de son succès auprès des foules, jusqu’à se présenter aux élections pour devenir le nouveau maire de Gotham City !

Attention ! Voici venir Gregory Sand : il est le marchand de sable, l’homme dont on ne retient pas le nom. Il a le pouvoir d’intervenir à l’intérieur de nos rêves et…. de nos cauchemars !

Vivant à New York, ayant pris possession du corps d’un humain plongé dans le coma, Gregory est en réalité Hypnos, le dieu des rêves.

Dans les cauchemars d’une petite fille, il l’aide à vaincre le monstre du placard qui la traumatise. Mais avant de trépasser, celui-ci annonce à Gregory Sand qu’un croque-mitaine est à sa recherche, et qu’il le défie à l’intérieur des cauchemars.

« 1868… Le temps de l’industrie, l’âge du progrès. Des glaciers de l’Antarctique au cœur de l’Afrique, d’intrépides explorateurs repoussent sans cesse les limites de l’inconnu.

A présent, c’est au-delà du bleu du ciel, là où le froid glace le souffle, là où l’air disparait… que le mystère commence. »

Au XIXe siècle, Claire, une scientifique passionnée d’aéronautique, décolle par un temps très orageux à bord de « l’éthernaute », une montgolfière très sophistiquée. Malgré les avertissements de son mari le professeur Archibald et de leur fils Séraphin, elle part dans les nuages à la recherche de l’éther, un gaz encore inconnu dont la découverte permettrait de révolutionner les moyens de locomotions aériens.

Arrivée à plus de 12 000 mètres d’altitude, elle trouve ce qu’elle cherchait… avant de disparaître sans laisser de traces.

Pourtant, quelques années plus tard, une mystérieuse lettre anonyme informe Séraphin et le professeur Archibald que le carnet de bord de Claire a été retrouvé. On les invite à venir le récupérer en Bavière, où un travail très particulier les attendrait…

Attention, attention ! Vous allez assister à un grand moment journalistique et loutristique ! Lors du festival Quai des Bulles à Saint Malo, nous avons eu l’honneur de réaliser une interview de Julien/CDM, le dessinateur de « Cosmik Roger » !

Parue dans Fluide Glacial, cette parodie de science-fiction vaut le détour intergalactique : la Terre est surpeuplée et polluée, et le gouvernement charge Cosmik Roger de sillonner l’espace à la recherche d’une nouvelle planète à coloniser. Sauf qu’il est alcoolique, loser, minable… mais hyper drôle ! Situations absurdes, créatures improbables, voyages dans le temps rocambolesques, bistrot galactique… On est fans !

Julien/CDM nous raconte ici sa passion pour la science-fiction et les séries Z, mais aussi pour le rock’n roll et plein d’autres choses !

Couv_340430« Le réseau maîtrise l’eau.
Le réseau maîtrise l’homme.»

Voilà une BD difficile à résumer ! Nous sommes dans un monde post-apocalyptique, dont la technologie très avancée mais est le déclin, et où les dinosaures vivent parmi les hommes. Fils de parents éleveurs et anti-militaristes, le jeune berger Jarri traverse le désert pour amener son troupeau de dinosaures au marché des Nomades. Chevauchant son fidèle Stygo, il traverse les grandes plaines sillonnées d’énormes tuyaux, tout en s’assurant que ses bêtes ne manquent de rien. Mais un jour, un camion générateur d’orage anéantit son troupeau. Il décide alors d’aller dans les villes flottantes dans le ciel pour régler ses comptes avec le gouvernement totalitaire en place.

Couv_311643« Dans un monde fantastique où les divinités marchent aux côtés des hommes, Nura, une jeune prêtresse, tente de sauver le dieu Belsem d’une disparition certaine. Ensemble, ils partent à la rencontre du jeune souverain de Luchénia afin de trouver de l’aide.

Cependant, Nura s’aperçoit bien vite que ses intentions sont beaucoup plus obscures qu’elles le laissent paraître… »

Voilà une BD surprenante ! Entre manga et BD européenne, elle nous transporte dans un univers médiéval, zen et coloré, où l’on croise des dieux aussi bien que des humains.

terraincognitacouv01Il y a quelques semaines, la Loutre Masquée s’est rendue au festival « Des Fées en Bulles » de Janzé (près de Rennes). Un festival très chouette qui nous a, entre autres, permis de rencontrer Chami, le sympathique dessinateur de la série « Terra Incognita ». Une belle découverte, dont voici un aperçu… garanti sans spoil ! 😉

Cette série de science-fiction débute dans un futur assez proche, dans lequel la civilisation humaine est à l’agonie et vit ses dernières heures. Vingt-huit personnes se réveillent dans un lieu étrange, hors du temps. Des entités indéfinies leur révèlent qu’elles ont été sélectionnées car elles sont les représentantes des différentes civilisations humaines. Et une mission leur est confiée : retourner vivre sur la Terre… 30 000 ans dans le futur !

C’est une planète vierge qui s’offre à eux, une planète où la nature a repris ses droits et où ils pourront tenter de reconstruire une nouvelle civilisation… Mais que vont-ils y trouver ?

hordeDuContreventT1« C’est un monde de vaste étendue où rien ne tient en place. Un vent féroce y souffle tout le jour et la nuit, entêtant et unique, de l’est vers l’ouest, faiblissant parfois, mais ne cessant jamais. Un monde où même le soleil a du mal à s’arrimer au ciel.

Sur cette terre vivent trois tribus : la plus frivole fait de la voile, la plus grande s’abrite dans des villages enclos, et la plus folle tente fièrement de remonter le vent jusqu’à sa source.

Cette poignée de fous se nomme elle-même « La Horde » et prétend qu’au bout de sa quête, quelque chose comme le bonheur sera donné à tous ! Et ils sont si convaincus de leur rêve que partout où ils passent, des fêtes les accueillent avec ferveur et les encouragent.

Ce monde est le mien.

Je m’appelle Sov Strochnis, et je suis le scribe de la 34e Horde du Contrevent. »

fulgurT1Embarquez en l’an 1910 à bord d’un sous-marin révolutionnaire, pour une expédition scientifique au plus profond des mers ! Amateurs d’aventures fantastiques rétro, « le Fulgur » est la bonne surprise de ce printemps !

A l’aube du siècle dernier, le professeur Claudian a bien du mal à faire reconnaître à ses homologues scientifiques l’intérêt de ses travaux sur un nouveau moyen de propulsion révolutionnaire : la radiofulgurite… Jusqu’à ce jour où il est contacté par Sir Joe Kens, un jeune milliardaire en quête de sensations fortes, qui lui propose de financer ses travaux.

Quelques mois plus tard, ils finalisent ensemble la construction du Fulgur, un sous-marin d’un nouveau genre, qui leur permettra de descendre dans une fosse sous-marine à plus de 4000 mètres de profondeur. Leur objectif : retrouver l’épave d’un navire ayant sombré trois ans plus tôt, avec un milliard de lingots d’or dans ses soutes. La descente commence mais, forcément, rien ne passe comme prévu…

A bord de leurs Drakkars01-helblar-cover-low, le chef Harek et sa horde de guerriers vikings se réjouissent du pillage qu’ils viennent de commettre dans les terres lointaines. Mais, enfin de retour à leur village, ils n’y trouvent que des cadavres, mutilés par une force qui semble surnaturelle. Une créature surgit et les attaque. Il semblerait que ça soit l’un des leurs, revenu d’entre les morts sous une forme démoniaque.

Heureusement, les derniers survivants du village les retrouvent et les aident à s’en débarrasser. Les guerriers apprennent alors ce qui s’est passé : l’arrivée au village de créatures venues tout droit de « Hel », le monde des morts dans la mythologie viking. Elles ont massacré les habitants et leur meute de loups infernaux les ont vidés de leur sang pour en faire des « aperganger » : ceux qui marchent même après la mort… Puis elles sont parties, emmenant avec elles les enfants du chef et ses neveux.