De grandes cités orientales, des bateaux qui naviguent dans les airs, des créatures étranges, et un héros mystérieux… Nous voilà dans le monde de « Sheïd » ! Après « Les forêts d’Opale », Philippe Pellet nous plonge dans un univers de fantasy plus sombre que d’habitude, et c’est réussi !

Dans le Paris des Merveilles, les humains côtoient les gnomes, elfes et autres dragons. Les Artilleuses, trois demoiselles expertes en explosifs et braquage en tous genres, font apparition, bien décidées à braquer une banque. Bienvenue dans cet univers « steampunk » rétro-futuriste, pour une nouvelle série d’aventures qui va à 100 à l’heure… et à vapeur !

Après « Niourk » ou « L’orphelin de Perdide », voici une nouvelle adaptation d’un roman de Stefan Wul. Mégapoles hyper-technologiques, déserts sans fin, forêts luxuriantes… Un space-opera qui en met plein les yeux, adapté par Laurent Genefort et Alexis Sentenac. Envie de voyage et de dépaysement ? Accrochez vos ceintures, on passe en hyperespace !

Sur la planète Orion, dans un monde médiéval, Kolhen est un « décasté », c’est à dire qu’il a été banni de sa caste de guerriers. Marqué au fer rouge, il est accusé de trahison, mais il est bien décidé à se venger. En chemin, il rencontrera Rébecca, une femme étrange aux cheveux dorés venue d’une autre planète : la Terre ! Mêlant monde médiéval et science-fiction, Eric Corbeyran et Jorge Miguel adaptent un roman de Julia Verlanger, violent et dépaysant, qui vaut le détour !

Planète Terre, 500 000 ans dans le futur. L’humanité a disparu. Deux scientifiques, accompagnés d’androïdes, restés en orbite depuis des milliers d’années, ont pour mission de revenir repeupler la planète bleue. Mais quels secrets vont-ils y découvrir ? Un conte post-apocalyptique très réussi, une critique des travers de l’être humain, cruellement d’actualité !

Après « Gregory Sand », Josselin Billard nous propose une nouvelle série sombre et fantastique fascinante, entre « Dark Crystal » et « Brisby et le secret de Nimh » ! Plusieurs histoires courtes vous seront contées par l’ancienne Baba Mola, chacune dans un style graphique très différent. La belle surprise de ce début d’année : un album original, terrifiant et poétique !