Le 11 novembre 1918, Lucien est seul dans son lit d’hôpital et les cloches sonnent la fin de la guerre. Cet hôpital est en réalité un ancien orphelinat. Les souvenirs commencent à remonter… Nous retrouvons avec plaisir les enfants de « La Guerre des Lulus », dont ce sixième album démarre un nouveau cycle ! Notre petite madeleine de Proust !

Lors d’un voyage en Louisiane, une bande de jeunes canadiens fait face à un étrange virus qui transforment les hommes en végétaux. Quels sont ces signes sur les arbres, rochers et pierres ? Le dessin d’un arbre, d’une feuille ? Un code à suivre ? Qui l’a écrit ? Faut-il le suivre ? Jérome Hamon et David Tako nous conduisent dans un nouveau monde, dans lequel le rythme est soutenu !

En pleine période d’esclavage et de guerre entre le Nord et le Sud, Dorothy et Alice se rencontrent. Elles ne sont pas des plus souriantes, et pour cause : elles ont tout perdu, elles sont dorénavant seules.

Elles vont alors devoir affronter la violence de ce monde, et croiseront quelques misérables soldats qui recherchent un trésor. Alice va alors commencer à faire part de ses fantômes qui vont les guider dans leurs pérégrinations dans un bayou, qui, avouons le, fait bien flipper !

Au café Budapest, il règne toujours une certaine effervescence. Vous pourrez y croiser des gens de tous horizons : ils sont juifs, ils sont musulmans, ils sont anglais, arabes ou égyptiens, ils sont joyeux, ils sont inquiets, ils sont amoureux… C’est dans cette ambiance multiculturelle que Yechezkel, dit « Chaskel », va faire son arrivée, avec sa mère et son violon.