En pleine période d’esclavage et de guerre entre le Nord et le Sud, Dorothy et Alice se rencontrent. Elles ne sont pas des plus souriantes, et pour cause : elles ont tout perdu, elles sont dorénavant seules.

Elles vont alors devoir affronter la violence de ce monde, et croiseront quelques misérables soldats qui recherchent un trésor. Alice va alors commencer à faire part de ses fantômes qui vont les guider dans leurs pérégrinations dans un bayou, qui, avouons le, fait bien flipper !

Dans un monde merveilleux, quatre enfants décident de partir en quête d’un alchimiste légendaire nommé Cagliostro. Pour ce faire, ils vont utiliser leurs Marblegens, des billes magiques. Chacune d’elle invoque un animal qui va leur permettre de partir dans une grande aventure !

Voici Noë MONIN, un auteur prolifique entre BD et dessins animés, rencontré pour la sortie de « Marblegen », édité chez Le Lombard.

 

Lorsque tout se gâte, il est parfois nécessaire de faire appel au meilleur… et donc à Texas Jack !

Le gouvernement a besoin de Texas Jack pour contrer Henry Saul, qui assassine tout ce qu’il trouve sur son passage. Mais Texas Jack n’est ni un tueur ni un tireur d’élite : il est à la tête d’un cirque ! Il doit donc partir avec toute sa troupe en vue d’arrêter Henry. Que le spectacle commence !

Le monde va de travers, ça on le savait. Mais dans « Faut pas prendre les cons pour des gens », Emmanuel Reuzé et Nicolas Rouhaud en rajoutent une couche : les parties de pétanque assistées par satellite,  les grandes surfaces dont les salariés sont les clients, les diplômes à acheter au distributeur… Tout y passe ! Cela déménage, c’est frais… et tellement vrai !

Suivre notre ami Nicoby au dessin est toujours un délice. Cette nouvelle collaboration avec Tronchet lui convient tout à fait. Après « Le meilleur ami de l’homme », le duo parvient tout de suite à nous faire découvrir une histoire drôle, décalée sur notre société de consommation qui s’affole. Mais pas si décalée que cela…

Monsieur Jules est proxénète. Il s’occupe de deux femmes, et quand il en découvre une troisième chez lui, il va devoir s’en occuper.

Mais voilà, ce Jules là, il a un cœur. Il va donc essayer d’aider, d’aider et d’aider encore, ces dames qui deviendront plus que sa vie.

L’histoire d’un ours qui devient écrivain, cela ne pouvait pas laisser indifférente la Loutre Masquée ! 🙂 Quand un ours tombe par hasard sur le manuscrit d’un roman, et devient vite la nouvelle tendance des critiques et médias new-yorkais, cela donne une BD drôle et absurde, qui n’oublie pas d’égratigner au passage le monde de l’édition et des médias !