« Soudainement renvoyé de son emploi, Butt, trentenaire, réexamine une à une toutes ses habitudes.

Jusqu’à se confronter à cette idée vertigineuse : et si travailler, après tout, cessait d’être l’horizon de nos vies ? »

Vaste question, abordée ici avec beaucoup d’humour par le chinois Justin Wong. Dans la ville de Hong-Kong, son héros, qui se retrouve du jour au lendemain dans une situation de « non-activité », s’interroge sur la nécessité d’être productif, sur la façon d’occuper son temps et surtout comment réapprendre à profiter de la vie.

Attention, attention ! Vous allez assister à un grand moment journalistique et loutristique ! Lors du festival Quai des Bulles à Saint Malo, nous avons eu l’honneur de réaliser une interview de Julien/CDM, le dessinateur de « Cosmik Roger » !

Parue dans Fluide Glacial, cette parodie de science-fiction vaut le détour intergalactique : la Terre est surpeuplée et polluée, et le gouvernement charge Cosmik Roger de sillonner l’espace à la recherche d’une nouvelle planète à coloniser. Sauf qu’il est alcoolique, loser, minable… mais hyper drôle ! Situations absurdes, créatures improbables, voyages dans le temps rocambolesques, bistrot galactique… On est fans !

Julien/CDM nous raconte ici sa passion pour la science-fiction et les séries Z, mais aussi pour le rock’n roll et plein d’autres choses !

Lors du festival Quai des Bulles à Saint Malo, nous avons eu la chance de rencontrer Pixel Vengeur. Avec Fabcaro, il a repris en 2016 pour Fluide Glacial l’iconique héros Gai Luron de Gotlib. Jeux de mots, situations absurdes, dialogues aux petits oignons… Tout y est !

Le tome 2, « Gai Luron passe à l’attaque », est sorti en 2017 avec Felder au scénario, et c’est à notre avis le plus réussi ! Il casse les codes du genre et fait sortir Gai Luron de son quotidien paresseux : avec son fidèle ami le renard Jujube, il s’engage dans l’armée à la recherche de sa dulcinée Belle-Lurette… et c’est le début d’une série de gags explosifs !

2259_couvC’est le grand retour des Spectaculaires !

Si vous avez loupé leur première aventure, dont nous parlions dans cet article, voici un petit récapitulatif : dans le Paris des Lumières, les Spectaculaires sont quatre personnages issus du milieu du spectacle. Ils ont été recrutés pour des missions très spéciales par Proper Pipolet, un inventeur un peu fou un peu amnésique, qui leur a aussi fourni leur matériel high tech.

9782914880275_1_75Quand l’inspecteur de police Arsènio Mac Doherty prend l’avion pour aller de l’Alaska au Brésil, un problème technique l’oblige à faire escale pour quelques jours à Nazca, au Pérou. Prenant son mal en patience, il commence à faire un peu de tourisme, et là, il tombe nez à nez avec son ancien équipier, le shérif-adjoint Barny Petroswky ! Un hasard aussi incroyable que les aventures qui les attendent dans ce pays lointain.

Nous voilà donc très vite embarqués dans une enquête policière au Pérou, aux allures de « buddy movie » classique : ces deux héros que tout oppose (le grand très sec un peu bourru et le petit dodu jovial) seront obligés de faire équipe.  Une aventure très « cinématographique » donc, plaisante à suivre et menée tambour battant.

 

Couv_302474Sur notre bonne vieille Terre, des monstres horribles apparaissent, détruisent les villes et terrorisent la population. Heureusement, un super-héros veille : Captain Mystérieux, dont on ne sait que peu de choses, sinon qu’il doit ses pouvoirs et son équipement high-tech à des extra-terrestres, et qu’il est bien déterminé à débarrasser la Terre de ces créatures !

Il sera vite aidé par d’autres super-héros :

  • Captain Wawa, un chien qui pilote un scaphandre, venu d’une autre dimension ;
  • Captain Déprime, une jeune fille qui a le pouvoir de déprimer les autres personnes par sa seule présence (pas top pour l’estime de soi !) ;
  • Captain Bisou, un ancien playboy ensorcelé, qui se transforme en monstre chaque fois qu’on lui fait un bisou…

captainz-heros2

Ces quatre super-héros vont former une équipe et tenter de sauver la Terre.

 

Thvck2S3udzwAK8RcISPYpVjnf0FrA0A-couv-1200Si le film de Luc Besson n’a pas que des qualités, il a au moins le mérite d’avoir remis sous les projecteurs un couple de héros mythique de la BD de science-fiction : Valérian et Laureline, les agents spatio-temporels de Galaxity ! Dargaud en a profité pour demander à des auteurs de BD d’imaginer leur propre interprétation de cet univers créé par Christin et Mézières.

Après Manu Larcenet, c’est au tour d’un duo d’auteurs très apprécié chez la Loutre Masquée : tout d’abord le très prolifique Wilfrid Lupano au scénario (à qui l’on doit les désormais classiques  « Un océan d’amour », « Les vieux fourneaux », « Azimut » ou encore « L’homme qui n’aimait pas les armes à feu »), ainsi que Mathieu Lauffray aux dessins, dont le magnifique « Long John Silver » reste dans nos mémoires. Tout cela donnait de quoi se réjouir… et on n’est pas déçu du voyage !

1ey5NOhJw2FyDJS2ZFZczJ89Zozv1fDs-couv-1200Et si Jolly Jumper cessait brusquement de parler ? Et si Lucky Luke était un peu dépassé par les événements ? Et si les Dalton confondaient les couleurs ? On dirait alors qu’ils seraient… ? qu’ils seraient… ? Bravo, vous l’avez ! 😉

Après le très sombre « L’homme qui tua Lucky Luke » de Matthieu Bonhomme, c’est au tour de Guillaume Bouzard de donner sa version des aventures du cow-boy solitaire.

Il opte pour une adaptation humoristique et absurde du héros, une idée plutôt surprenante au premier abord mais qui s’avère vite payante !

Tome 1 : Ceux qui restent

Les Vieux Fourneaux - T1 - Ceux qui restent

Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d’enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l’autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur.

Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu’il n’y a pas d’âge pour commettre un crime passionnel.

mickeyCette année, les éditions Glénat ont eu la bonne idée de proposer à plusieurs auteurs de se réapproprier un personnage de Walt Disney et d’en livrer leur vision… ce qui donne des choses vraiment étonnantes ! Mickey a donc été revu par Cosey ou le duo Trondheim – Keramidas, et tout récemment Régis Loisel, pour une version plus « sociale » du rongeur à la culotte rouge.

D’abord pas follement emballé par ce projet, j’ai finalement été séduit par la version de Tébo de la « Jeunesse de Mickey » !