Il y a bien longtemps, une famille de magiciens a combattu les monstres qui régnaient alors sur le monde, les obligeant à se terrer dans d’autres dimensions.

Cette confrérie secrète de magiciens vit à présent à New York ou San Francisco, et continuent de veiller sur le monde, tout en dissimulant leurs pouvoirs.

Jusqu’au jour où jour où l’un deux, Eddie Lisowski. est sauvagement assassiné. A son enterrement, les magiciens se retrouvent et vont devoir faire face à ce « serial killer ». Ils découvrent très vite que celui-ci est commandité par Madame Albany, une ancienne membre de la confrérie qui en avait été rejetée et qui a soif de vengeance.

Des animaux avec une cape et des super-pouvoirs… un concept qui ne pouvait pas laisser la Loutre Masquée indifférente ! 😉

Après avoir travaillé sur de nombreux projets chez Marvel et DC, le scénariste d’origine mexicaine Edgar Delgado lance il y a quelques années sa propre série : « Ultra Duck ». Il est rejoint aux dessins par Omar Lozano et Humberto Ramos.

Dans ce premier tome, nous découvrons comment Carlos, un canard un peu loser se découvre des super-pouvoirs et devient le justicier emblématique de la ville !

Si l’histoire reste somme toute assez classique, la qualité des dessins et l’univers développé sont bluffants : une ville moderne où tous les personnages sont des animaux, dans laquelle évolue un super-héros canard.

Un peu comme si Blacksad, Donald Duck ou les héros du film « Zootopie » avaient décidé d’enfiler leur cape de justicier et de combattre le crime.

« Bien le bonjour, voyageur !

Soyez le bienvenu à Legenderry, une Terre alternative où se croisent vos héros préférés.

Une aventure extraordinaire peuplée de méchants et de gentils, de monstres et d’animaux fantastiques.

Une aventure illuminée aux becs de gaz et propulsée à la vapeur et à l’adrénaline ! »

Le nom de Danger Girl vous dit quelque chose ? Pas étonnant ! C’était une série de comics devenue culte à la fin les années 90, pilotée par Andy Hartnell et J. Scott Campbell.

La recette ? Des histoires qui vont très vite, avec des courses-poursuites, des cascades, des gunfight, des grands méchants… et bien sûr des jolies filles !

Une ambiance voulue très proche d’un film d’action américain, avec de nombreux clins d’oeil à James Bond ou à « Drôle de Dames » :

Au service d’une agence secrète d’espionnage, les trois héroïnes mènent des missions périlleuses, toujours avec élégance et humour, pilotées à distance par leur mentor Deuce.

 

Et si le Joker était le « gentil », et Batman le « méchant » ?

A la suite d’un course-poursuite violente dans Gotham City, Batman tient enfin de Joker à sa merci. Devant de nombreux témoins, il lui fait ingérer de force des pilules prohibées… qui auront pour effet de le transformer à nouveau en Jack Napier, l’alter ego « humain » du Joker !

Batman va alors être accusé de « bavure », d’être incontrôlable et de causer trop de dommages collatéraux. Et aussi d’être égoïste : pourquoi garder toute sa technologie et ses gadgets pour lui, plutôt que d’en faire profiter la police de Gotham ?

Très médiatisé car jouant sur la corde sensible du grand public, Jack Napier profitera de son succès auprès des foules, jusqu’à se présenter aux élections pour devenir le nouveau maire de Gotham City !

Attention ! Voici venir Gregory Sand : il est le marchand de sable, l’homme dont on ne retient pas le nom. Il a le pouvoir d’intervenir à l’intérieur de nos rêves et…. de nos cauchemars !

Vivant à New York, ayant pris possession du corps d’un humain plongé dans le coma, Gregory est en réalité Hypnos, le dieu des rêves.

Dans les cauchemars d’une petite fille, il l’aide à vaincre le monstre du placard qui la traumatise. Mais avant de trépasser, celui-ci annonce à Gregory Sand qu’un croque-mitaine est à sa recherche, et qu’il le défie à l’intérieur des cauchemars.

Le festival Quai de Bulles 2018 à Saint Malo, c’est toujours un grand moment, comme vous avez pu le constater avec notre reportage photos.

Au détour d’une allée, nous sommes tombés sur le stand de NorthStar Comics, une maison d’édition indépendante associative très sympathique, aux projets ambitieux et qui méritent qu’on les soutienne !

Le stand Northstar Comics !

Nous y avons retrouvé le dessinateur Sebba, que nous vous avions présenté dans notre article sur sa série « Le Privé ».

Nous y avons aussi fait la connaissance de Laurent Arthaud, Patrice Martinez et François Maillet, les auteurs de « Hoplitéa », un comics français étonnant ! Il s’agit d’un grand hommage à la culture des super-héros, à la mythologie grecque, et à de nombreux autres univers !

Le scénariste Laurent Arthaud nous a accordé une interview pour nous parler de ce projet. Il nous présente son héroïne, ses personnages, ses inspirations. Il nous parle aussi de la difficulté d’être une maison d’édition indépendante de passionnés.

Prêts à rencontrer Hoplitéa, la Lionne de Sparte ?

motorGirlVétéran de la guerre en Irak, Samantha est revenue à la vie civile avec plusieurs blessures physiques… mais surtout psychologiques. Elle vit retirée du monde et travaille dans une casse automobile en plein désert. Mais elle n’est pas seule  : elle passe ses journée à discuter avec Mike, son ami imaginaire, un gorille au caractère bien trempé.

Une nuit, elle se réveille en sursaut, alertée par un bruit au dehors. Elle découvre alors qu’un OVNI vient de se crasher dans sa casse auto….

couv3D_LePrive_album« La piste à suivre n’est pas très claire et les indices sont nombreux, sans parler de toutes ces petites affaires tirées des faits divers sous lesquelles croulent le Privé ! Certes, des petites enquêtes sans importance (vraiment !?!) et qui paient à peine les factures du détective à la dérive. Toutefois, petit à petit, ce qui fait lever chaque matin notre (anti) héros, ce qui le pousse aussi souvent à se noyer dans plusieurs verres, se dévoile ! Le Privé cherche quelque chose… ou quelqu’un. »

Jérémy Bouquin (alias Jrmy) et Sébastien Barré (alias Sebba), nous livrent ici un petit bijour de polar sombre et oppressant !

aquaman-rebirth-tome-3Le roi de l’Atlantide est de retour !
Nous vous avions déjà parlé il y a quelques années d’Aquaman, avec la série « Justice League » et aussi avec sa série dédiée.

Il s’agit cette fois d’une nouvelle série, un « reboot » comme disent les pros. 🙂

Et ce reboot s’avère plutôt réussi : comparé à la précédente série, l’intrigue est plus complexe et subtile.

Une ambassade atlante a ete batie sur Terre, et Aquaman a pour difficile mission d’établir un processus de paix entre les Terriens et les Atlantes, afin d’éviter une guerre entre les deux mondes…

Pas facile lorsque, dans son propre camp, il découvre que des terroristes ont formé l’organisation secrète N.E.M.O. et font tout pour saboter ses plans.