« 1868… Le temps de l’industrie, l’âge du progrès. Des glaciers de l’Antarctique au cœur de l’Afrique, d’intrépides explorateurs repoussent sans cesse les limites de l’inconnu.

A présent, c’est au-delà du bleu du ciel, là où le froid glace le souffle, là où l’air disparait… que le mystère commence. »

Au XIXe siècle, Claire, une scientifique passionnée d’aéronautique, décolle par un temps très orageux à bord de « l’éthernaute », une montgolfière très sophistiquée. Malgré les avertissements de son mari le professeur Archibald et de leur fils Séraphin, elle part dans les nuages à la recherche de l’éther, un gaz encore inconnu dont la découverte permettrait de révolutionner les moyens de locomotions aériens.

Arrivée à plus de 12 000 mètres d’altitude, elle trouve ce qu’elle cherchait… avant de disparaître sans laisser de traces.

Pourtant, quelques années plus tard, une mystérieuse lettre anonyme informe Séraphin et le professeur Archibald que le carnet de bord de Claire a été retrouvé. On les invite à venir le récupérer en Bavière, où un travail très particulier les attendrait…

Au café Budapest, il règne toujours une certaine effervescence. Vous pourrez y croiser des gens de tous horizons : ils sont juifs, ils sont musulmans, ils sont anglais, arabes ou égyptiens, ils sont joyeux, ils sont inquiets, ils sont amoureux… C’est dans cette ambiance multiculturelle que Yechezkel, dit « Chaskel », va faire son arrivée, avec sa mère et son violon.

À seulement 6 ans, Lilly Sparrow a appris à vivre dans un monde apocalyptique, peuplé d’aliens, de zombies, d’hommes-crevettes et de machines hyper intelligentes. Et pour se déplacer tout en déjouant les pièges de ces ennemis, il n’y a pas meilleur qu’elle. C’est pour ça que le Professeur Fripe décide de faire appel à elle car on lui a volé quelque chose de précieux : sa fille.

Imaginez que vous vous réveilliez dans une chambre inconnue. Vous n’avez aucune idée de l’endroit où vous vous trouvez. Vous ne savez même plus qui vous êtes. Et vous devez faire confiance à quelqu’un que vous ne connaissez pas. À côté de cela, vous découvrez que vous arrivez à déplacer les objets par la pensée et que vous entendez dans votre tête des voix qui semblent plus vraies que nature. Il y a de quoi être perturbé ! Tout cela, c’est ce que Harmony est en train de vivre…

Pendant le festival Quai des Bulles cette année, nous nous sommes attardés sur le stand de Guymic, une petite maison d’édition basée à Saint-Suliac. C’est là que nous avons fait la connaissance d’un super duo : Giorgia Casetti et Éric Le Berre.

Ensemble ils ont publié tout récemment le premier tome de « Océane et la Fée des Houles », une BD jeune public (mais pas que !) qui revisite les contes et légendes féériques… dans la région malouine ! La boucle bretonne est bouclée, leur motivation et leur complicité faisait tellement plaisir à voir que nous n’avons pas pu résister à l’envie de les interviewer !

Le  jeune roi de Léthésie souffre d’un grave problème de mémoire : il ne retient rien du tout. Pas même les prénoms de ses deux serviteurs dévoués. Un jour, il reçoit une lettre d’invitation au grand bal de la princesse de Monaco.

Si le roi est partant pour y participer et rencontrer cette princesse, ses deux serviteurs le mettent en garde : il n’est jamais sorti de son royaume… Ses problèmes de mémoire pourraient attiser les moqueries des invités, ruiner sa réputation et celle de tout son pays !

Ils font alors appel à Simonide, un vieil homme farfelu échappé de la Grèce antique, qui sera chargé de donner des cours de mémorisation au jeune roi, pour lui permettre d’assister à ce grand bal, et séduire la princesse !

Voilà une BD surprenante !

Cette histoire pourrait être un simple conte fantaisiste, mais on se rend vite compte que c’est bien plus que cela ! Nous autres, lecteurs, allons prendre place aux côtés du jeune roi, et assister avec lui aux enseignements du vieux sage excentrique ! Nous allons donc découvrir par là de multiples astuces pour mémoriser des informations, et muscler sa mémoire.

Attention, attention ! Vous allez assister à un grand moment journalistique et loutristique ! Lors du festival Quai des Bulles à Saint Malo, nous avons eu l’honneur de réaliser une interview de Julien/CDM, le dessinateur de « Cosmik Roger » !

Parue dans Fluide Glacial, cette parodie de science-fiction vaut le détour intergalactique : la Terre est surpeuplée et polluée, et le gouvernement charge Cosmik Roger de sillonner l’espace à la recherche d’une nouvelle planète à coloniser. Sauf qu’il est alcoolique, loser, minable… mais hyper drôle ! Situations absurdes, créatures improbables, voyages dans le temps rocambolesques, bistrot galactique… On est fans !

Julien/CDM nous raconte ici sa passion pour la science-fiction et les séries Z, mais aussi pour le rock’n roll et plein d’autres choses !

Le festival Quai de Bulles 2018 à Saint Malo, c’est toujours un grand moment, comme vous avez pu le constater avec notre reportage photos.

Au détour d’une allée, nous sommes tombés sur le stand de NorthStar Comics, une maison d’édition indépendante associative très sympathique, aux projets ambitieux et qui méritent qu’on les soutienne !

Le stand Northstar Comics !

Nous y avons retrouvé le dessinateur Sebba, que nous vous avions présenté dans notre article sur sa série « Le Privé ».

Nous y avons aussi fait la connaissance de Laurent Arthaud, Patrice Martinez et François Maillet, les auteurs de « Hoplitéa », un comics français étonnant ! Il s’agit d’un grand hommage à la culture des super-héros, à la mythologie grecque, et à de nombreux autres univers !

Le scénariste Laurent Arthaud nous a accordé une interview pour nous parler de ce projet. Il nous présente son héroïne, ses personnages, ses inspirations. Il nous parle aussi de la difficulté d’être une maison d’édition indépendante de passionnés.

Prêts à rencontrer Hoplitéa, la Lionne de Sparte ?

Lors du festival Quai des Bulles à Saint Malo, nous avons eu la chance de rencontrer Pixel Vengeur. Avec Fabcaro, il a repris en 2016 pour Fluide Glacial l’iconique héros Gai Luron de Gotlib. Jeux de mots, situations absurdes, dialogues aux petits oignons… Tout y est !

Le tome 2, « Gai Luron passe à l’attaque », est sorti en 2017 avec Felder au scénario, et c’est à notre avis le plus réussi ! Il casse les codes du genre et fait sortir Gai Luron de son quotidien paresseux : avec son fidèle ami le renard Jujube, il s’engage dans l’armée à la recherche de sa dulcinée Belle-Lurette… et c’est le début d’une série de gags explosifs !