Simone

« Obéir c’est trahir, désobéir c’est servir »

En 1972, Simone regarde la télévision avec sa famille. Les actualités y font état de la Gestapo à Lyon durant la seconde guerre mondiale. Une photo de Klaus Barbie est diffusée, Simone y reconnaît là son bourreau, qui l’a torturée durant la guerre. Elle revit, comme une gifle, la rencontre avec ce tortionnaire de la guerre 39-45. Un appel à témoin est diffusé. Simone se décide alors à décrocher son combiné !

A partir de là, le grand livre de la vie de Simone Lagrange va s’ouvrir. Tout débute le 3 septembre 1939, date à laquelle sa famille apprend la déclaration de guerre mondiale. Mais voilà, la famille de Simone est juive.

Au début des conflits, sa famille va accueillir une petite fille qui a perdu ses proches en plein exode. Elle se nomme Jeanne et elle va prendre rapidement ses marques dans son nouveau foyer. Simone et elle vont essayer de vivre paisiblement dans une France déchirée. Les deux enfants essaient de s’amuser et d’apprendre dans une école qui va commencer à distinguer les personnes selon leur religion.

Mais Simone va montrer la voie, il faut prendre des cours de secourisme afin d’aider les victimes de la Guerre. Le 3 octobre 1944, le premier statut des juifs est édicté. L’étau se resserre alors sur Simone et sa famille…

Après leur série sur Irena Sendlerowa, travailleuse sociale polonaise qui a sauvé 2 500 enfants juifs du ghetto, Jean-David Morvan et David Evrard signent une nouvelle série sur Simone Lagrange, cette jeune de 13 ans arrêtée par la Gestapo et déportée à Auschwitz.

Le trait jeunesse permet d’aborder plus facilement cette période douloureuse des déportations et des tortures. En effet, les dessins de David Evrard se rapprochent de l’univers de Titeuf, ce qui permet d’atteindre plus facilement les plus jeunes. Les couleurs de Walter sont aussi subliment servies, il alterne les couleurs froides d’une guerre atroce et un sépia qui décrit une ambiance plus chaude mais aussi passée.

Comme à son habitude (« Silage », « Oms en série », « Conan le Cimmérien », …) Jean-David Morvan met en place un scénario précis qui fait mouche. Il permet au lecteur de découvrir la vie de Simone Lagrange avec rigueur. Simone prend le rôle de narratrice et nous guide dans son histoire en faisant des parenthèses historiques, des repères dans le temps sous la forme de schéma ou de cartes.
Certes, il ne s’agit pas d’une série légère mais, comme évoqué, accessible à toutes et tous avec des personnages menés en rondeur.

J’y ai apprécié, tout comme la série d’Irena, la description de vies simples et tellement complexes à la fois, une dualité que les auteurs ont réussi à faire émerger.

La série « Simone » devrait être à étudier dès l’élémentaire !

 

 



En bref

Série en cours (1 tome paru)
Auteurs : Jean-David Morvan, David Evrard et Walter
Editeur : Glénat


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.