Les Compagnons de la Libération

Sur un scénario de Jean-Yves Le Naour (1972), historien documentariste apprécié du label « Grand Angle » depuis 2014, le dessinateur Frédéric Blier a inauguré la série d’albums mémoriels consacrée aux Compagnons de la Libération avec le titre dédié au Général Leclerc de Hauteclocque en 2019. Ici, dans le cadre de cette série cautionnée par l’Ordre national de la Libération, le duo d’auteurs nous livre son opus sur une autre figure capitale de cette épopée de la France libre : l’alsacien Philippe Kieffer (1899-1962), le chef du célèbre commando éponyme, emblématique de la rarissime présence française lors du Débarquement de Normandie.

Le lecteur suit l’exceptionnel parcours de Kieffer, dans un long flash-back courant sur tout l’album, partant de 1940 et s’achevant par l’assaut des 177 hommes du commando Kieffer sur la bourgade balnéaire de Ouistreham, à l’embouchure de la stratégique Orne, lors du mythique 6 juin 1944. Se faisant, nous redécouvrons l’homme, son intimité familiale notamment, et surtout son caractère volontaire, idéaliste, fédérateur.

Quadragénaire interprète, Kieffer s’aguerrit à la rude discipline des commandos britanniques, ce contre toute probabilité, avant de former outre-Manche son propre commando exclusivement constitué de Français venus d’horizons les plus divers. En filigrane, la pensée récurrente de son fils Claude demeuré sur le vieux continent parcourt le récit, ce jusqu’à l’impossible retrouvaille… Ce flashback est intelligemment encadré de deux courtes scènes sur le fameux long-métrage « Le Jour le plus long », initialement son tournage et finalement sa sortie en salle en 1962.

Au dessin, Blier n’en est pas à son coup d’essai, dessinateur du diptyque « Amère Patrie » (2007-2011) paru chez Dupuis, sur un scénario de Christian Lax, son professeur de bande dessinée lorsqu’il était étudiant à l’école lyonnaise Emile Cohl. Généreux, documenté, adepte du clair-obscur, son dessin s’inscrit dans l’école réaliste et s’avère fort proche de l’esprit d’un Jocelyn Gille, jadis auteur d’albums consacrés à l’histoire des ports du littoral Atlantique sous l’Occupation, Lorient, Brest, Bordeaux.

Deux petits bémols cependant : le traitement de l’espace atrophiant parfois la lisibilité de cases ; l’encrage quelque peu narcissique avec, pour corollaire par exemple, la maîtrise discutable des zébrures sur les visages. Sans doute, le goût pour le bel encrage au pinceau, le plaisir même du geste, emporte-t-il le dessinateur dans sa fougue et égratigne-t-il son solide dessin ? Au-delà de ces réserves mineures, cet album constitue un fort bel hommage, sensible et agréable, lisible et fluide, porté à un acteur emblématique de la geste du général de Gaulle.

Bref : Kieffer, on kiffe !

En bref

Série en cours (5 tomes parus)
Auteurs : Jean-Yves Le Naour et Frédéric Blier
Editeur : Grand Angle


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
MNC

MNC

Vénère Uderzo, exècre Pesch, adore Sfar mais à la tévé, croit que Thibert est le meilleur repreneur de Blake et Mortimer. Pour le reste, tout se discute.
MNC

Derniers articles parMNC (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *