Si Russell est un vieux cow-boy solitaire, il sait rendre visite à ses amis. Mais ce jour là, il trouve son amie Martha morte. Ni une ni deux, Russell l’enterre et emporte son fils Benett vers une vie de cow-boy ! Or cette vie n’en est pas vraiment une ! Un western réussi signé Jérôme Felix et Paul Gastine !

Marius a envie d’être marin, or il travaille chez son père comme serveur. Fanny, la marchande, a beau lui faire les yeux doux, il ne comprend rien. Elle a beau le rendre jaloux, il ne voit rien. Mais qu’intéresse réellement Marius ?

Lors du festival Quai des Bulles 2019, nous avons eu le plaisir de croiser Sébastien MORICE venu nous présenter « Marius », adapté de Marcel Pagnol, aux éditions GRAND ANGLE.

En pleine période d’esclavage et de guerre entre le Nord et le Sud, Dorothy et Alice se rencontrent. Elles ne sont pas des plus souriantes, et pour cause : elles ont tout perdu, elles sont dorénavant seules.

Elles vont alors devoir affronter la violence de ce monde, et croiseront quelques misérables soldats qui recherchent un trésor. Alice va alors commencer à faire part de ses fantômes qui vont les guider dans leurs pérégrinations dans un bayou, qui, avouons le, fait bien flipper !

Dans un monde merveilleux, quatre enfants décident de partir en quête d’un alchimiste légendaire nommé Cagliostro. Pour ce faire, ils vont utiliser leurs Marblegens, des billes magiques. Chacune d’elle invoque un animal qui va leur permettre de partir dans une grande aventure !

Voici Noë MONIN, un auteur prolifique entre BD et dessins animés, rencontré pour la sortie de « Marblegen », édité chez Le Lombard.

 

Lorsque tout se gâte, il est parfois nécessaire de faire appel au meilleur… et donc à Texas Jack !

Le gouvernement a besoin de Texas Jack pour contrer Henry Saul, qui assassine tout ce qu’il trouve sur son passage. Mais Texas Jack n’est ni un tueur ni un tireur d’élite : il est à la tête d’un cirque ! Il doit donc partir avec toute sa troupe en vue d’arrêter Henry. Que le spectacle commence !

Le monde va de travers, ça on le savait. Mais dans « Faut pas prendre les cons pour des gens », Emmanuel Reuzé et Nicolas Rouhaud en rajoutent une couche : les parties de pétanque assistées par satellite,  les grandes surfaces dont les salariés sont les clients, les diplômes à acheter au distributeur… Tout y passe ! Cela déménage, c’est frais… et tellement vrai !