tourImaginez une tour. Au sommet de cette tour, une horloge dont la hauteur est celle d’un homme. Ses aiguilles tournent, minute après minute, et le temps s’écoule, inexorablement. Imaginez maintenant qu’une vieille dame soit attachée aux aiguilles. Et les aiguilles, imperturbables, continuent à tourner, l’emmenant lentement mais sûrement vers sa fin, une fin horrible. Car la vieille dame est retrouvée par la suite les os brisés. L’on dit que sa fille adoptive, Reiko, se serait déclarée coupable de ce meurtre, avant de se suicider.

Imaginez maintenant que cette tour renferme, dans son sous-sol, un trésor d’une valeur inestimable. Mais encore faut-il pouvoir l’atteindre, car le sous-sol est en fait un labyrinthe truffé de pièges plus mortels les uns que les autres. Et une ombre menaçante y rôde en permanence, prête à tuer tous ceux qui s’approcheraient un peu trop près…

Voilà, le décor est planté !

audubon-couvC’est une aventure peu commune que nous racontent ici Fabien Grolleau et Jérémie Royer. Peu commune, car c’est celle d’un homme, peintre passionné des animaux, qui a décidé au XIXe siècle de parcourir les Etats-Unis pour peindre et répertorier tous les oiseaux d’Amérique. Et c’est une histoire vraie.

Ce récit de J.J. Audubon, très connu aux Etats-Unis mais beaucoup moins en France, est donc aussi un grand voyage, un western qui nous fait traverser les grand espaces sauvages, du Kentucky au Missouri en passant la Nouvelle Orléans, magnifiquement dessinés.

Couv_280509« Ancien officier de l’armée révolutionnaire, condamné à la prison à vie pour sa participation, au coté de Toussaint Louverture, à la lutte pour l’indépendance de Saint-Domingue, Honoré Dimanche se voit proposer un marché par un intrigant et puissant personnage. Ce dernier offre de lui rendre sa liberté en échange d’une mission à haut risque.

Mais pour l’accomplir, Honoré doit d’abord réintégrer l’armée française au rang de simple soldat… »

Dans cette armée, ce soldat infiltré fera la rencontre de Félicien, un jeune blanc-bec un peu foufou, avec qui il fera malgré lui équipe.

Voilà une bonne suprise ! Fred Salsedo, dont les mines patibulaires mais très drôles des pirates de « Ratafia » sont restées dans nos mémoires, et Régis Hautière, à qui l’on doit « La Guerre des Lulus » ou plus récemment les aventures des « Spectaculaires » , nous livrent une nouvelle série très prometteuse !

le_cabaret_des_ombresAu début du 20e siècle à Paris, la troupe du Cabaret des Ombres donne tous les soirs une représentation spectaculaire : une équipe composée de l’homme le plus fort du monde, un lycanthrope (mi-homme, mi-animal), un homme volant…

Mais le public ne se passionne plus pour ce spectacle et ces trucages bon marché, surtout depuis l’arrivée d’une invention prometteuse : le cinématographe…

Jusqu’au jour où Proper Pipolet, inventeur amnésique et un peu foufou, leur propose une mission : récupérer une invention qu’on lui a volée… et sauver le monde !

Sauf qu’il n’a pas bien compris que leur spectacle se résumé à des illusions et des trucages… mais, en grand besoin d’argent, il vont accepter !

Couv_264963Nous vous avions déjà parlé lors d’un précédent article de cette superbe série « Azimut », par Lupano et Andreae. Le Tome 3 vient de sortir, et il ne fait que confirmer la puissance poétique des deux auteurs.

Nous suivons toujours différents aventuriers à la recherche du temps perdu, dans un monde déboussolé, où le Pôle Nord est en continuel mouvement.

Parmi eux : un lapin amoureux, un ornithologue un peu fou à la poursuite d’animaux légendaires, un peintre déprimé, un chasseur de primes… et de nombreuses créatures étranges : les Saugres.

Leur chemin convergent doucement vers Manie, une belle blonde qui n’hésite pas à briser des coeurs pour assouvir son envie de vie éternelle.

Couv_247241Si un jour vous avez oublié votre carte de fidélité à la caisse de votre magasin, vous comprendrez d’autant mieux la situation dans laquelle se place notre héros !

Un matin, Fabrice va faire ses courses au supermarché. Mais, au moment de payer à la caisse, il s’aperçoit qu’il a oublié sa carte de fidélité. Il est aussitôt interpellé par le vigile du magasin qui le poursuit. Son signalement est donné à la police : la traque à l’homme peut commencer.

Couv_254551« Toutes les bonnes choses ont une fin… même la Guerre !

La Première Guerre mondiale vide une île bretonne de ses hommes.

Il ne reste plus que les enfants, les vieux, les femmes et… Maël.

Malgré ses envies de défendre la patrie, il n’est pas mobilisé, car il a un pied-bot. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l’île. A sa façon, il participe à l’effort de guerre en distribuant le courrier aux habitants, des femmes essentiellement.

Celui que toutes ignoraient découvre ainsi tous leurs secrets ! »

x1xbhFJdJGElhEmq980Gv14GgYKjErd1-couv-1200« Si Tyler Cross sort un jour, ce ne sera pas pour bonne conduite. »

On ne l’attendait plus : le retour de Tyler Cross, le gangster dur à cuire ! Quand nous l’avions laissé dans sa précédente aventure, il venait de mettre à feu à sang une bourgade des Etats-Unis corrompue et sans pitié.

Nous le retrouvons cette fois dans une prison haute sécurité. Mais Tyler Cross, on le sait, c’est un dur. On découvre par un flash-back rapide comment il est arrivé là, quelle mauvaise affaire a mal tournée pour lui. Mais c’est surtout sur son quotidien en prison qu’on va découvrir : les matons impitoyables, les mafieux siciliens qui ont mis sa tête à prix, les dirigeants crapuleux…

9782205073904_1_75Avec ce nouveau tome, la série de science-fiction de Léo, Corine Jamar et Fred Simon prend de l’ampleur et s’accélère.

L’histoire se situe dans un futur qu’on peut qualifier de post-apocalyptique, après une grande « troisième guerre » . Cette guerre, au delà des dégâts matériels et climatiques, a eu de nombreuses conséquences : le racisme est omniprésent, mais inversé : les noirs sont majoritaires et ont accès aux postes à responsabilités et à de grandes carrières, alors que les blancs sont une minorité à la mauvaise réputation.

album-cover-large-23803La maison d’édition Sixto, vous connaissez ? Nous, on connaît déjà un peu : la Loutre Masquée avait rencontré il y a quelques années Olivier Keraval, qui y avait publié « Danse macabre » , un polar se déroulant dans la ville de Rennes. Il y avait aussi eu « Saint-Mal » qui se déroule à Saint-Malo, ou encore « L’ange noir » et « Les voleurs de cerveau » , dont le décor est la ville de Nantes.

Cette fois, c’est une virée nocturne dans les rues de Brest qu’on vous propose. Cela vous dit ?

Il s’agit là d’un OVNI bédéesque, qui est un hommage à Mac Orlan, écrivain de romans d’aventures, dont notamment « Le Quai des Brumes » .

Je vous rassure tout de suite, si la BD est truffée de références à cet auteur, il n’est pas nécessaire d’être connaisseur pour l’apprécier !

L’histoire raconte l’arrivée à Brest de Marin, un jeune parisien qui écrit une thèse sur Mac Orlan. Il a rendez-vous avec un libraire, qui l’a invité à venir découvrir une œuvre inconnue de cet auteur en sa possession.