Les sympathiques éditions « Rue de l’échiquier » proposent décidément un catalogue BD qui sort de l’ordinaire. Nous vous en avions déjà parlé précédemment, avec des BD à tendance « feel-good », comme dans « Le tour de Belgique », ou d’autres se questionnant sur notre société, comme dans « Je préférerais ne pas ». C’est dans cette deuxième catégorie que l’on peut situer cette nouvelle publication  : « Thoreau et moi ».

Ici, nous faisons la connaissance de Cédric, quadragénaire parisien, qui fait part à ses proches de ses angoisses existentielles… quand lui apparaît l’esprit de Henry David Thoreau, un philosophe, naturaliste et poète américain du 19e siècle. Au fil des pages, il lui apparaîtra régulièrement, dans des situations de la vie de les jours  : soirées arrosées, balades en campagne, bouchons sur le périphérique parisien…

Ils évoqueront ensemble diverses questions importantes qui nous ont tous·tes déjà préoccupé·es, nous autres hommes et femmes modernes  : le besoin de consommer pour se sentir bien, le sentiment d’être passé à coté de sa vie, comment réduire son impact sur l’environnement et quels sacrifices cela suppose… Et surtout  : comment donner un sens à sa vie ?

9782205077247_1_75Dans la série « Mermaid Project », la policière Romane Pennac et son coéquipier Brahim El Malik avaient déjoué un projet de manipulation génétique mené à des fins destructrices.

Ce thriller fantastique prenait place dans un futur post-apocalyptique pas si lointain, dans lequel les échelles sociales et écologiques sont inversées : les noirs sont majoritaires et accèdent aux postes importants au détriment des blancs, les pays les plus pauvres sont devenus de grandes puissances, et Paris n’est plus qu’un champ de ruines.

Les voici de retour pour une nouvelle saison : « Mutations » !

Après les événements de « Mermaid Project », l’ONU a préféré enterrer l’affaire et les deux héros sont de retour à Paris. Ils travaillent à présent en tant que détectives privés sur des affaires bien moins intéressantes. Jusqu’au jour où l’ONU refait appel à eux, pour élucider une nouvelle affaire.

Roi OursDans sa tribu, aux abords de la grande forêt, Xipil, une jeune indienne et fille du chef, est sacrifiée à la déesse Caïman. Attachée à un Totem, elle est laissée seule par la tribu, attendant que la déesse vienne la chercher… Contre toutes attentes, c’est le Roi Ours qui s’approche d’elle et qui la libère…

Sachant que sa tribu ne tolérera pas cet affront blasphématoire, aussi involontaire soit-il, Xipil s’enfuit dans la forêt. Mais elle est bientôt rattrappée par l’un des siens, qui l’attaque violemment. Elle est sauvée in extremis par le Roi Ours, qui l’emmène avec lui dans son royaume, au coeur de la forêt impénétrable…

Bréhat, ses habitants, ses paysages, ses touristes… Un collectif d’artistes vous propose de (re)découvrir cette île bretonne en plusieurs petites histoires, réelles ou inventées, réalistes ou fantaisistes !

La 4e édition du festival de BD « Pré en Bulles » se tiendra le 23 septembre dans la ville de…. Bédée !!! Un évènement auquel participera la Loutre Masquée sur place, mais aussi d’ici là en vous faisant découvrir chaque jour un auteur qui y sera présent. Rencontre avec Sylvie Poizat, l’une des créatrices du festival.