barracuda4 barracuda

Dans le précédent épisode de “Barracuda” , Nous avions laissé Dona Maria, Raffy et Emilio aux prises avec de nombreux rebondissements :

L’amour entre Dona Maria et Raffy a été percé à jour… Aerti de cette relation par Fine Flamme, une prostituée très éprise de Raffy, Ferrango réclame justice, mais surtout vengeance. Il a été non seulement cocufié mais il s’est humilié devant Dona Maria qu’il aimait sincèrement.

Couv_200885Féérie d’heroic-fantasy dans le Paris Empire: complot et frous-frous !

“Fourmille Gratule est à présent installée à New York, dans le monde d’Ekhö, un monde miroir de la Terre où les technologies modernes d’existent pas.
À la tête de l’agence artistique Gratule, héritée de sa tante Odelalie elle se rend à Paris, accompagnée de Yuri et de Grâce, pour un juteux contrat avec le Poulain Rouge.
Mais à peine arrivée dans la capitale française, elle est habitée par le fantôme du Prince Antone, fils de Napoléon VII, mort dans un accident de fiacre. Elle devra résoudre le mystère de sa mort pour redevenir elle-même..”

On ne s’ennuie pas une seconde aux côtés de Fourmille et Yuri!

Monster Club
Au XIXème siècle, la cryptozoologie désigne la recherche des animaux dont l’existence ne peut être prouvée de manière irréfutable.
En ces temps où les explorateurs sont légion, ils n’hésitent pas à se regrouper pour créer un Club.

Mais voilà, que se passe t il lorsque deux Clubs, l’un à Baltimore (USA) et l’autre à Londres (Royaume Uni) portent le même nom ?

Léo LodenAprès une aventure Bretonne fort mouvementée, nos tourtereaux sont toujours à la recherche de leur petit nid d’amour….. et sans le Tonton.

Mais la situation de l’ex commissaire Loden, ne permet pas d’obtenir l’appartement dont rêve Marlène, sa fiancée, qui désire aussi avoir un enfant.

Surtout que les affaires ne se bousculent pas à l’agence et, comble de bonheur pour Léo, les beaux parents sont en France. Avec un père ambassadeur et une mère conférencière internationale, Marlène n’a pas eu une enfance idéale.

brigade juiveA venir – sort le 8 novembre Exclu La Loutre

Juin 1945, la guerre qui ravage l’Europe depuis 5 ans a pris fin. Parmi les unités Alliés, une brigade juive participe au conflit. Unité présente depuis le débarquement en Italie.
Cette Unité a été créée, après accords et négociations, par les Britanniques et les Américains. Unité d’origine palestinienne.

Parmi ces soldats juifs, sous drapeau juif (mais sous mandat anglais), Ari et Leslie. Ils patrouillent en Autriche… Enfin, c’est la version officielle. En fait, ils sont avant tout à la recherche de criminels nazis. Et c’est l’un d’entre eux qui les amènent dans un petit village autrichien : le SS Standartenführer Kleeman, gardien dans un de ces nombreux camps d’extermination.

SeulsJ’avoue au tout début que “Seuls“, cette série de Gazotti et Vehlmann, ne m’intéressait pas du tout. Scénario étrange, sans but..

Mais au fur et à mesure des tomes (hé oui, malgré tout j’ai continué à lire la série), j’ai accroché au fondement de la série : la mort. Et toute la philosophie que cela pose.

PoussinVoici une BD plutôt tournée vers le métaphysique : un poussin qui se pose des questions existentielles et conceptuelles… Des questions auxquelles Eric Emmanuel Schmitt le scénariste se risque à chercher des réponses…

C’est l’histoire d’un poussin, sans nom, qui lorsqu’on lui pose la question “Qui es tu ?” ne sait que répondre.

Jehan PistoletVoici en édition intégrale les aventures de Jehan Pistolet d’Albert Uderzo et de son incontournable complice, le regretté René Goscinny.

Jehan est serveur dans une taverne. Son rêve est de devenir un capitaine au service de son Roy. Il rallie à sa cause des amis qui ne sont pas plus marins que lui… mais emportés par l’aventure !

SpirouPendant la guerre, les journaux jeunesse n’ont guère paru. Faute à la restriction papiers.

Pourtant quelques irréductibles font paraitre, sous le manteau, les précieuses pages pour réconforter à la foi les enfants et les adultes. Mais aussi pour contrer les quotidiens contre les éventuels mensonges propagandistes.

“Spirou sous le manteau” présente quelques couvertures parues entre 1943 et 1944, toutes dessinées par Alec Séverin, dessinateur peu connu du grand public.

Les dessins des couvertures présentés dans l’album sont tout de même dans l’empreinte de cette période néfaste de la seconde guerre mondiale. Spirou et Fantasio se font les porte-paroles de la Liberté et de la résistance contre l’envahisseur. Tour à tour, dans ces couvertures, nos héros se montrent résistants, débrouillards, généreux et réconfortants.

Une page (pas plus) où il ne règne qu’un seul mot d’ordre : rire

Cet album, loin des classiques, est sorti dans le cadre des 75 ans de Spirou… On ne peut que félicité une telle initiative !