Edgar Allan Poe – Hantise

2689994545One shot noir tourmenté pour une plongée fantastique entre fiction et réalité, ou quand les écrits de Poe servent de scénarios de meurtres !

« Edgar Allan Poe n’est pas encore l’écrivain célèbre que l’histoire retiendra. Pour l’heure, c’est un critique acerbe du Boston Chronicles. Un être détestable et aigri qui écrit des nouvelles tard le soir, après être revenu de consultations étranges lors desquelles il parle avec sa défunte mère par l’intermédiaire de la sulfureuse voyante Lady Hyde, qu’il paie ensuite en nature.

Sa sordide vie sans intérêt bascule dans l’horreur quand un matin, un meurtre faisant la une des journaux présente d’étranges similitudes avec une de ses nouvelles, encore en cours d’écriture. Il est donc le seul à en avoir connaissance.
Quand l’expérience se renouvelle le lendemain, puis le surlendemain, et encore et encore, c’est une véritable descente aux enfers que va vivre Edgar. Au fond du gouffre, quelles seront les réponses à cette question obsédante : Qui est le meurtrier ?
La seule solution qui s’offre à Edgar Allan Poe pour éviter de sombrer dans la folie est de mener l’enquête de la seule façon qui sied à un écrivain : Écrire et créer de toutes pièces un nouveau genre littéraire jusqu’alors inconnu : l’enquête policière fantastique. »

p49-blogEpoque victorienne, format court, relectures fantastiques qui mettent à l’honneur les grands noms comme ici Poe, cette collection de BD pour adultes est un réservoir de sombres pépites! Sans concessions, le récit plonge parfois dans le sordide, l’étrange et la proche folie pour mieux mettre en lumière mythe ou génie. Le lecteur est malmené mais le scénario se mérite ici encore, il faut s’accrocher pour démêler les fils de la démence et commencer à comprendre (en même temps que le personnage de Poe) ce qui se trame dans les ruelles glauques de Boston. Dans ce titre qui nous offre un portrait revisité obscur et presque détestable du grand Poe, les ambiances lugubres, les dérives alcooliques et sexuelles, et les attractions occultes -bien que véridiques dans la bio de Mister Poe- pourront en gêner plus d’un en même temps qu’elles donnent du relief à ce scénario tourmenté. Et même si j’ai peut-être préféré le dessin de la couverture à ceux des planches, les traits incisifs de Verguet et Orenge servent très bien le trouble malsain, le cauchemardesque de cette enquête entre Histoire et hallucinations. La fin surprenante illustre bien le parti pris original du scénariste.

EdgarAllanPoe.indd

« La collection 1800 revisite les grands classiques du XIXe et adapte en bandes dessinées, ces œuvres fondatrices qui ont marqué et marquent encore la littérature. Certains titres mettent en scène des héros de la littérature du XIXè siècle évoluant dans un univers aux accents fantastiques. »

Interview de Jean-Luc Istin, directeur de la collection 1800

Des petits tours sur les blogs de Bastien Orenge , Thomas Verguet et Louis

Un article publié en collaboration avec « Petites Madeleines » , le blog de lectures, de coups de cœur et de petits bonheurs…

The following two tabs change content below.
Amatrice de lectures en tous genres, gourmande et curieuse. Les livres, elle a réussi à en faire son job et en parle sur son blog là: http://www.petitesmadeleines.fr/ Voudrait avoir le même coiffeur que Nävis, manger comme le Gourmet solitaire, parler l'elfique et vivre dans une époque steampunk.

Derniers articles parFaelys (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *