Stern – Tome 4 : « Tout n’est qu’illusion »

Dans l’ouest sauvage, rien de très réjouissant à exercer le métier de croque-mort… C’est pourtant le cas du jeune Elijah Stern ! Il a déjà passé plusieurs années dans ce domaine d’activité avant d’être embauché dans un grand cimetière de Louisiane

Lui qui était plutôt solitaire, il doit dorénavant faire équipe avec autre croque-mort. En Louisiane, il découvre que les tombes sont beaucoup plus grandes qu’ailleurs, mais aussi beaucoup plus hautes : de véritables caveaux familiaux. Creuser un simple trou ne suffit plus, il va falloir jouer de la truelle.

Tout comme la taille des tombes, la population qui fréquente les cimetières elle aussi a changé. On y croise des adeptes de rites vaudou qui apportent des offrandes, des italiens qui hurlent leur douleur, ou encore des voyeurs qui cherchent « on ne sait quoi ». Parmi ces voyeurs, Elijah reste intrigué par une jeune femme à l’ombrelle qui déambule parmi les tombes.

Lorsqu’il entend un cri, il s’aperçoit que la femme en question est agressée par un homme. Ni une ni deux, il intervient et met en chasse l’agresseur. Quelques jours plus tard, un cocher vient chercher Elijah chez lui. Il souhaite le conduire chez Mademoiselle Valentine Robitaille, la jeune femme qu’il a secourue. Elle voudrait l’engager comme consultant. Assez rapidement, le jeune croque-mort va se trouver mêlé à des histoires paranormales…

Le quatrième tome de « Stern » est mené avec brio par deux frères : Frédéric et Julien Maffre. Le premier est au scénario, l’autre au dessin. Ils sont épaulés par Thomas Lavaud, Lise Granger, Ameline Mikulianec, François Ruiz et Croque-Forme. Cela en fait du monde !

Le trait est précis, et les couleurs me font penser à l’univers de « Blacksad ». Elijah Stern est un personnage attachant. Au fur et à mesure des albums, on en apprend un peu plus sur sa vie : son amour des livres, sa passion pour le travail bien fait, et ses relations compliquées avec les femmes. Chaque album réserve son lot d’aventures, pimentées cette fois avec un côté paranormal !

Un héros croque-mort dans un western ? Cela rappelle « Undertaker » mais, contrairement à ce dernier, Stern est non violent et foncièrement gentil. Chose rare, alors je suis preneur ! Destinée aux ados et aux adultes, la série « Stern » s’impose depuis quelques années comme un western de référence, dans la lignée de « L’homme qui n’aimait pas les armes à feu ».

Ce quatrième tome peut même être une porte d’entrée pour celles et ceux qui n’ont pas lu les trois premiers tomes.

« Go West ! »

 

 

 

 

En bref

Série en cours (4 tomes parus)
Auteurs : Frédéric Maffre et Julien Maffre
Editeur : Dargaud


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *