Shi

Londres, 1851. Et si deux femmes mettaient à pied la Royauté anglaise ? Et si deux femmes décidaient de chambouler toute l’organisation d’une société basée sur la violence ?

Mai 1851, lors de la première exposition universelle de Londres. La famille Wintefield y brille par sa présence. Le père de famille, un colonel à la retraite, est accompagné de sa famille.

Dans cette exposition, ils s’arrêtent devant un tableau vivant de l’Asie. Une femme se tient debout avec un bébé dans les bras. Jay, la fille du colonel, décide de prendre un cliché avec son appareil photo. C’est à ce moment qu’elle se rend compte avec horreur que le modèle asiatique tient dans ses bras un bébé décédé. Tout le monde s’affole, le bébé est arraché à sa mère, arrêtée par la police.

Plus tard, Jay découvrira que le bébé a été enterré à coté de l’exposition universelle dans le jardin comme un vulgaire animal. Elle décide alors de retrouver la jeune asiatique, internée dans un hôpital psychiatrique, afin de récupérer le bébé, en vue de lui offrir des obsèques dignes. A compter de cet instant, les deux jeunes femmes vont devenir indissociables. Elles veulent bouleverser Londres et donc le pouvoir en place. Vont-elles réussir, et avec quel arme ?

Homs et Zidrou se sont associés afin de nous offrir une œuvre marquante. Dans ce cycle de quatre tomes, ils décident de remettre en cause le pouvoir en place à Londres via l’influence de deux femmes que tout oppose. L’une d’elle est issue de la bourgeoisie anglaise , et l’autre, une mystérieuse japonaise au passé trouble. Pourtant, elles sont toutes les deux dotées des pouvoirs inattendus.

Le scénario de Zidrou, à qui l’on doit « La bête » ou « Les mentors », nous transporte dans un Londres des années 1900. Le contraste entre la richesse bavante et la pauvreté est poussé au paroxysme. Le dessin de Homs est sombre et juste, assez proche de l’univers de la série « Millenium », qu’il avait déjà adaptée. Quant à l’histoire, elle est palpitante. A chaque moment, je me demandais comment les deux femmes allaient s’en sortir…

J’ai apprécié l’intrigue, un peu étrange et flippante, à la fin inattendue. Le premier cycle s’arrête au bout de quatre tomes. Je reste impatient de découvrir la suite. Ce cycle s’adresse plutôt à un lecteur adulte.

« Shi », c’est le signe de la mort, vous voilà prévenus !

 

 

 

En bref

Série en cours (Premier cycle de 4 tomes terminé)
Auteurs : Homs et Zidrou
Editeur : Dargaud


Acheter cette série sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *