« Mutafukaz 1886 » : interview de Simon Hutt à quai des Bulles


Lorsque les deux amis Vinz et Angelino débarquent en plein western, préparez-vous à voir de la cervelle gicler !

Une série où l’on retrouve avec plaisir nos deux lascars hauts en couleurs et les dialogues croustillants qui ont fait le succès de Mutafukaz !

Nous vous avions parlé dans un précédent article de tout le bien que nous pensons de ce « spin-off ». Nous étions donc très contents de rencontrer le dessinateur Simon Hutt lors du festival Quai des Bulles !

 

« Mutafukaz » est au départ une série du Label 619 créée par Run. Comment en es-tu arrivé à rejoindre cet univers ?

J’ai rencontré Run il y a une dizaine d’années chez Ankama, alors que je travaillais sur « Wakfu ». Je connaissais cet univers de « Mutafukaz », j’ai réalisé les décors du tome.3. Nous sommes amis avec Run, on joue beaucoup ensemble à des jeux en ligne. C’est en jouant à « Red Dead Redemption » que l’idée est venue : adapter « Mutafukaz » en western durant la conquête de l’ouest ! C’était aussi l’occasion de parler de l’origine du capitalisme. quelle serait la place de Vinz et Lino là-dedans ? Des loosers qui arrivent après la ruée vers l’or, cela donnerait quoi ?

 

Comment Run et toi travaillez-vous ensemble ?

Chaque chapitre a d’abord été publié sous forme de magazine. Run écrit l’histoire, on relit tous les deux et on apporte des modifications. Je prépare un story-board, il y a des corrections et je me lance sur la production de pages.

 

Est-il facile d’adapter Vinz et Angelino à un autre univers ?

« Mutafukaz 1886 » est un spin-off. Il faut donc que ce soit une porte d’entrée pour de nouveaux lecteurs dans notre univers. Nous avons choisi de sortir totalement les héros de leur contexte habituel, de faire quelque chose de surprenant. Je maîtrisais déjà les personnages, donc c’était un plaisir.

 

Aimez-vous mettre toujours plus d’action dans cette série ?

Certains événements ne peuvent pas se passer d’action. J’aime cette ambiance dynamique, pleine de surprises. Elle nécessite des cadrages intéressants et il faut maintenir une tension un peu permanente. La publication se fait sous forme de magazine, chaque chapitre doit donc avoir une fin. Puis il faut repartir, rebondir !

 

Cette série vous permet aussi d’aborder des sujets d’actualité ?

C’est le résultat de toutes les recherches que l’on fait sur le contexte historique. Nous voulions insister sur le capitalisme et les problèmes communautaires de l’époque, qui trouvent un écho dans la société d’aujourd’hui.

 

Quelles ont été vos difficultés sur cet album ?

Quand Run écrit le scénario, il me laisse une liberté totale. Je jongle avec les contraintes. Il faut dire qu’on est très exigeant tous les deux, nous avons beaucoup échangé et apporté régulièrement des modifications.

Je préfère le travail en noir et blanc à la couleur. Je m’amuse avec les décors et les personnages, j’aime faire évoluer les vêtements des personnages. Il s’agit de créer une vraie ambiance générale. C’est ça l’univers « Mutafukaz » !

 

As-tu d’autres projets sur le feu ?

Je travaille sur la création de jeux vidéo et des films d’’animation. Donc pas mal de projets, mais pas de BD pour le moment !

 

Merci !

 



En bref

Série en cours (5 tomes parus)
Auteurs : Run et Simon Hutt
Editeur : Ankama - Label 619


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !


Découvrir nos interviews réalisées à Quai des Bulles 2022 !


The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *