Blacksad

« Il y a des matins où l’on a du mal à digérer son petit déjeuner … Surtout si on se retrouve devant le cadavre d’un ancien amour … Les dépouilles d’un beau rêve« .

Ainsi commence la série Blacksad, ou les histoires d’un chat détective privé qui n’a pas peur de mettre les coussinets dans la merde.

Voilà le topo : New-York, années 50; John Blacksad est un privé, un dur à qui on ne la fait pas. C’est aussi un chat, mais dans le monde d’animaux anthropomorphes imaginé par Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido, les deux auteurs espagnols à l’origine de la série, il est normal de croiser chiens, chats, fouines ou crapauds. Il a beau s’agir d’animaux, ils ont toutes les caractéristiques des humains : tantôt braves, tantôt lâches, on est dans un vrai polar!

Vous avez dit noir ?

Dans l’univers de Blacksad, il y a de la violence, du sexe, des larmes, de la drogue, … On croise des mafieux, des flics pourris jusqu’à l’os, des gangs, des politiciens véreux … C’est triste, méchant, sombre.  Il n’est d’ailleurs pas rare que John en vienne aux mains avec la faune des bas fonds… Sacrée ambiance!

Les différents albums abordent des thèmes très adultes et comportent des clins d’oeils à notre propre histoire.

  • Quelque part entre les ombres, sorti en 2000 (10 ans déjà) : John veut retrouver l’assassin de Natalia Wilford, actrice très célèbre et ancien amour de John. Il se retrouve vite opposé au « milieu ».
  • Arctic-Nation, sorti en 2003 : John, enquêtant sur la disparition d’une petite fille noire, est confronté à une organisation raciste prônant la domination par la race blanche (comprendre les animaux au pelage blanc)
  • Âme rouge, sorti en 2005 : Complètement fauché, John change un temps de métier pour embrasser la carrière de garde du corps en pleine période de guerre froide
  • L’Enfer, le Silence, sorti en 2010 : à la Nouvelle-Orléans, John enquête sur la disparition d’un pianiste de jazz accro à l’héroïne.

Un bijou technique

Ce qui saute aux yeux lorsqu’on ouvre un album de Blacksad pour la première fois, c’est l’incroyable qualité graphique de la BD : dessin fluide et élégant, une avalanche de détails, des couleurs pastels toujours dans le ton, des paysages hyper réalistes … Cette qualité graphique est portée par une réalisation aux influences cinématographiques évidentes avec un cadrage vraiment recherché, l’utilisation de la voix-off qui permet de maintenir l’intérêt du lecteur et de ne pas nuire au rythme de l’action.

Il faut dire que l’on a pas affaire à un dessinateur amateur : Juanjo Guarnido a en effet été animateur chez Disney (après avoir été dessinateur de décors); il a par exemple participé aux longs métrages « Le bossu de Notre-Dame », « Hercules » ou encore « Tarzan ».

Ca n’est pas pour rien que Arctic-Nation, le deuxième opus de la saga, a eu l’extrême privilège de recevoir en 2004 à Angoulême le prix du meilleur dessin ET le prix du public.

Un vrai travail sur les personnages

Blacksad est riche de protagonistes : deux « acteurs » principaux, une myriade de « seconds rôles ».

John Blacksad :

Chat, détective privé, un véritable Humphrey Bogart version félin.

Désabusé, cynique, bagarreur mais aussi charmeur. Un personnage complexe, qui possède un vrai côté obscur, et attachant.

Weekly :

Fouine, journaliste.

Sale, vraiment sale, mais débrouillard et toujours à l’affût d’informations.

Smirnov :

SmirnovChien (berger allemand), commissaire.

Intègre. Une des seules personnes que John considère comme un véritable ami.

On se rends compte avec ces personnages que le choix de leur race n’est pas anodin et que les auteurs aiment à illustrer les traits de caractères avec des traits animaliers. On trouve pèle mêle un boxeur « gorille », un barman « cochon », une institutrice « biche », un tueur « lézard », un garde du corps « rhinocéros », un businessman « crapaud », etc.

Série mythique

Le conseil de la loutre : vous pouvez y aller les yeux fermés (mais ouvrez les devant les albums hein). Cette série est une référence et vous ne devez pas la manquer!

The following two tabs change content below.

vielos

Co-fondateur de la Loutre Masquée, vraiment pas doué pour écrire des articles (feignasse!)

Derniers articles parvielos (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur "Blacksad"

  • 28 Déc 2010

    je viens de decouvrir la serie avec le quatrieme tome, et je suis vraiment tombe sous le charme! c’est fin, bien tenu et le graphisme est magnifique. et puis y’a pas, le héro a une silhouette d’homme chauve souris, alors ca rappelle de bons souvenirs…

    la loutre masquee a encore vise juste!

    – otter power forever –

  • 3 Jan 2011

    Oui une excellente serie j’espere juste que nous ne devrons pas attendre encore 5 ans pour le tome 5 !!!

Trackbacks/Pingbacks