Le convoyeur

Dans un monde apocalyptique, une maladie nommée « la rouille » s’est attaquée à tout, bâtiments, plantes, eau, bêtes et même aux Hommes. En effet, le sang des personnes est infecté, au point de les transformer, certaines devenant des monstres. Le fer a entièrement disparu, et la civilisation est revenue à l’âge de pierre.

Un cavalier mystérieux, nommé le convoyeur, y effectue des missions. Il revêt d’étranges lunettes rouges et vient du fond de la nuit, chevauchant un cheval aux yeux rouges.

Une fois ses missions accomplies, il est payé ou, plus exactement, il se paye. C’est là que cela se corse. A chaque fin de mission, le commanditaire doit avaler un œuf remis par le convoyeur lui-même. Tout cela est vraiment étrange.

Un beau matin, un groupe de femmes le sollicite afin de retrouver la trace de leurs vingt-sept maris. Ces derniers seraient retenus prisonnier par les Fonges. Voilà un contrat qui s’annonce bien pour notre convoyeur…mais comment faire seul face à une armée ?

Revoilà notre ami Dimitri Armand que la Loutre avait rencontré lors du festival « Quai des Bulles » à Saint-Malo pour son western « Texas Jack ». Dans « Le convoyeur », il dessine à nouveau des personnages à cheval. Sauf que dans ce western là, sur fond de décor post-apocalyptique, les règles ont bien changé. La maladie est passée par là, mais les humains restent les mêmes, avec leur beauté et leur violence.

Dimitri réussi encore l’exploit de nous attirer et de nous tenir en haleine. Ce trait me fait un peu penser à une BD de années 90 qui s’appelait « Frère Pardon ». Je vous en parlerai une prochaine fois !

Quant au scénario, nous découvrons le talent de Tristan Roulot (« Hedge Fund », « Goblins », « Psychoparis »). Il sait aussi bien raconter une histoire simple, celle d’un convoyeur, qu’une histoire de fou, où l’on affronte des monstres terrifiants.

Toute cette ambiance post-apocalyptique et crépusculaire nous rappelle des épisodes de  « Ken le survivant » et du film « Mad Max » de 1979. Laissez votre imagination au placard, Dimitri et Tristan vous emmènent là où vous n’auriez jamais dû aller !

Cet album ado / adulte est le premier tome d’une série d’un tome par an !

Merci aux deux auteurs, et bonne aventure à vous !

Sortie le 26 juin 2020 !

 

En bref

Série en cours (1 tome paru)
Auteurs : Tristan Roulot et Dimitri Armand
Editeur : Le Lombard


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *