Monster Club – Que le meilleur gagne et Dieu sauve la Reine !

Monster Club
Au XIXème siècle, la cryptozoologie désigne la recherche des animaux dont l’existence ne peut être prouvée de manière irréfutable.
En ces temps où les explorateurs sont légion, ils n’hésitent pas à se regrouper pour créer un Club.

Mais voilà, que se passe t il lorsque deux Clubs, l’un à Baltimore (USA) et l’autre à Londres (Royaume Uni) portent le même nom ?

Chacun en revendique la paternité.
Que faire ? S’affronter aux poings ou à l’épée ?? Non, ce serait indigne de personnes civilisés.

Demander à son gouvernement d’intervenir ? Ils ont d’autres soucis.

Alors un concours, un défi…. Et un défi sera lancé entre les deux parties : regagner une vallée perdue, en Sibérie, découverte récemment mais dont aucun échantillon n’a été ramené. Mais voilà, la vallée intéresse un autre concurrent, le défi ne sera peut être pas aussi simple pour tout le monde.
PlancheA_194282
Deux équipes, en tout bien tout honneur vont s’affronter pour décrocher le titre de « Monster Club » . Mais l’honneur sera-t-il totalement au rendez vous ?

Monster Club est une série pleine de surprises, bourrée d’inventions tout à fait crédibles pour l’époque et un peu calquée sur « La ligue des gentlemen extraordinaires » de Kevin O’Neill et Alan Moore, ou sur ces merveilleuses histoires contées par Jules Verne.

Nous retrouvons Jean Luc Masbou, dessinateur de « Cape et de Crocs » , dans une histoire toujours située dans le fantastique. Il n’est pas le dessinateur de la série mais il en est le scénariste. Scénario précis, accrocheur, passionnant et qui fait rêver.

Son complice n’est pas Alain Ayroles, mais le dessinateur Thierry Leprévost (les Dragz, Empire céleste….) qui a un dessin adapté.

Histoire drôle, sortant de l’ordinaire, pour tous… A lire absolument !

The following two tabs change content below.
Bubu
Fan de Bd !! Non fou de Bd, mais je sais rester raisonnable, car c'est le compte en banque qui gueule. Les genres ? De tout, mais il faut que le scénario accroche que le dessin attire afin de plonger du côté obscur
Bubu

Derniers articles parBubu (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur "Monster Club – Que le meilleur gagne et Dieu sauve la Reine !"

  • Avatar
    23 Nov 2013

    une BD très appréciée par mes zélèves et moi-même!

Trackbacks/Pingbacks