Les Petits hommes – L’exode

Un banal accident de camion va révéler la fabuleuse histoire de petits êtres qui vivent cachés du monde des hommes.

Heu… non, vous avez tout faux si vous pensiez à des lutins et autres farfadets. Il s’agit d’êtres humains qui se sont retrouvés une nuit, mesurant une vingtaine de centimètres. Comment cela se fait il ? C’est une étrange météorite (de couleur verte et orange) qui permet de réduire un être vivant. Non, pas horizontalement…. c’est pas du weight-watcher…. mais verticalement.

Cette communauté vivait paisiblement dans les citernes d’un château situé dans les environs de Rajevols. Je dis « vivait » car depuis l’accident de ce camion qui a percuté un barrage d’eau, les citernes se sont retrouvées inondées.

Et pour arranger le tout, un casernement militaire va faire exploser les dits citernes. Une histoire compliquée pour dire que les petits hommes vont devoir quitter leur lieu de vie pour un endroit moins exposé au monde des hommes. Cinq volontaires (ou presque) vont devoir retrouver leur taille normale (hé oui c’est possible grâce au scientifique de la petite communauté) et entreprendre un périlleux voyage jusqu’à leur futur nouvelle cité.

C’est le premier tome de Seron sur la série « les Petits Hommes ». Il met en place l’incroyable histoire d’une communauté de petits êtres qui vivent dans la paix et l’harmonie. Pas de conflit, pas de crime … donc pas de police, pas de contrôle, pas d’impôts (peut être), une communauté qui ne vit que pour elle même et que pour son bien être. Une communauté que l’on aimerait bien intégrer.

Le début d’une série mythique !

Publiée depuis 1972 dans le journal de Spirou, cette série franco-belge est toujours en activité.
Sous la plume de Seron (également auteur des « Centaures » ), elle s’est grandement bonifiée avec le temps.

Avec ses plusieurs niveaux de lectures, s’adressant aux plus jeunes comme aux adultes, ces aventures bénéficient de scénarios subtils, parfois surprenants, et d’un dosage malin entre science-fiction, aventures et humour (un festival de jeux de mots !).

Le héros Renaud, ainsi que ses potes Lapaille, Lapoutre, Dimanche et la charmante Cédille, voyageront au fil d’une quarantaine d’albums en France, dans le monde, dans l’espace et dans le temps, suivis par plusieurs générations de lecteurs !

 

 

The following two tabs change content below.
Bubu
Fan de Bd !! Non fou de Bd, mais je sais rester raisonnable, car c'est le compte en banque qui gueule. Les genres ? De tout, mais il faut que le scénario accroche que le dessin attire afin de plonger du côté obscur
Bubu

Derniers articles parBubu (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur "Les Petits hommes – L’exode"

  • 16 Oct 2013

    Ou puis-je en trouver en ligne? y a t il des copies electroniques que l’on peut telecharger? merci

    • Bubu
      16 Oct 2013

      Bonjour Bob,
      les Petits Hommes sont dispo en version intégrales en ce qui concerne la version papier.

      Pour ce qui est de la version électronique, je sais que Izneo ne le propose pas. Et n’étant pas fan de ce mode de lecture, je ne sais pas où te diriger, désolé.

      Même le blog de P. Seron n’en parle pas : http://pierre-seron.blogspot.fr/