Le Souper des Maléfices


soupercouvSale temps, pour le dynarque de Slarance ! Tous ses agents secrets succombent les uns après les autres à de mystérieuses attaques. Poison, étranglements, agressions à l’arme blanche… Tous les moyens sont bons pour les faire taire à jamais. Il n’en reste plus un seul ! Plus un ? Vraiment ? Si, heureusement, il reste Zéphyrelle, modeste Agent subalterne qui ne rêve que d’une chose : pouvoir servir au mieux le dynarque et faire valoir ses compétences !

Une cité en grand danger

La cité de Slarance court un grand danger. Depuis quelques mois, un blé de médiocre qualité a fait son apparition sur les marchés. Avantages ? Prix extrêmement faible, résistance aux insectes, production en toutes saisons. Inconvénients ? Mauvais goût, grains stériles, et une certaine addiction qui en fait trépasser plus d’un. Ce blé est donc devenu pour le dynarque un problème de santé publique. Mais revêt un tout autre enjeu pour Fanalpe, cuisinier de génie du duc Plucharmoy. Impossible de concocter le moindre pain « décent » avec une saveur aussi désastreuse ! Son emploi est en jeu !

Une experte en déguisement

Qu’à cela ne tienne, Zéphyrelle s’attelle à la tâche. Enfin une occasion pour elle de briller ! C’est donc avec fougue, ruse et talent qu’elle enquête pour savoir à qui profite le crime. Et les suspects sont nombreux ! Serait-ce Fanalpe, le cuisinier ? Ou le duc de Plucharmoy lui-même (tout le monde sait qu’il brigue la charge de dynarque depuis longtemps) ? Ou encore Fiolulla, la nièce… pardon, la « vague parente » du dynarque (à la beauté enchanteresse mais au caractère de vipère) ? Ou encore Nuchet le garde, Ploutre la dame de compagnie, Lleot le tueur à gages… STOP ! Faisons confiance à Zéphyrelle ! Experte en déguisement, elle se glisse partout. À peine voyez-vous un ramoneur passer une porte que ressort une chambrière. Votre cerveau vous aurait-il joué un tour ? Et quand la magie vient en plus s’en mêler… On ne répond plus de rien !

Un roman signé Arleston

Aujourd’hui, la Loutre vous parle donc, non pas d’une BD, mais d’un roman signé Arleston. On ne présente plus le scénariste de Lanfeust de Troy, Sangre et autres Forêts d’opale, que la Loutre adore :) Voici donc un roman de light-fantasy, frais, léger, qui se savoure à petites lampées ou qui se dévore en une bouchée. Un petit bémol : les personnages sont peut-être un poil caricaturaux. Néanmoins, on passe un vrai bon moment, l’histoire est prenante et il y a bien évidemment des rebondissements et un twist dont on ne vous dira rien. Non non, on ne vous a rien dit.

Un label créé par Alwett, Arleston et Bauthian

Le roman est publié sous le label Bad Wolf, créé à la base par Audrey Alwett, Christophe Arleston et Isabelle Bauthian. Après avoir fait ses premières armes en label indépendant, Bad Wolf devient une collection, dirigée par Audrey Alwett aux éditions ActuSF. « Une collection de fantasy pleine d’ambition, pleine de ressources, pleine de mordant. » Pour en savoir plus, c’est par ici : https://labelbadwolf.com/

Plusieurs histoires… avec des jeux !

Vous êtes joueur ? Ca tombe bien ! Car chez Bad Wolf, on ne fait pas qu’écrire. On a aussi envie de jouer avec le lecteur et de susciter son intérêt. Eh oui ! Challenge niveau 1 : chaque roman compte trois jeux littéraires. Challenge niveau 2 : tous les auteurs de la collection Bad Wold se sont adonnés à un même jeu littéraire. Et il y a des cadeaux à gagner ! Ah, ça y est, je vois votre œil qui commence à luire ! Maintenant, c’est à vous de jouer ! 😉

 

The following two tabs change content below.

SquirrelGirl

Une redoutable chocolatovore et amatrice de bière dans un corps d'écureuil, qui dévore tous types de livres à ses heures perdues.

Derniers articles parSquirrelGirl (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *