Le crépuscule des idiots

Ecrit par McR le 05 juillet 2023

Dans le clan des macaques, Taro est le chef. Il est le seul à avoir accès au bain chaud et à pouvoir se reproduire. La boucle est bouclée.

Nitchi est un singe qui se pose beaucoup de questions et qui ne comprend pas pour quelles raisons Taro est en haut de l’échelle sociale. Il voudrait bien sortir avec Hisayo, la muse de Taro mais attention, c’est chasse gardée. Nitchii n’écoute que son courage et courtise la belle une fois de trop. Taro les prend en flagrant délit et il jette Nitchii du haut de la colline. Ce dernier était donc banni de la tribu.

Un jour, les nuages laissent passer une explosion dans le ciel. Un objet venu tout droit arrivé de l’espace atterrit. A son bord, un étrange macaque dans une sorte de scaphandre. Il réclame une banane et on lui en donne une.

Il est des plus étranges mais surtout, il vient de trop loin pour se laisser marcher sur les pieds par Taro. Il y a un chef de trop là dedans. Assez rapidement, le nouveau macaque se fera nommer Rhésus et il lui faudra des disciples…

Dans les années 50 et 60, la NASA a envoyé des macaques dans l’espace, on s’amuse comme on peut ! Maintenant, imaginez un instant que l’un d’entre eux retombe sur terre parmi les siens…

Jean-Paul Krassinsky s’amuse avec cette histoire de singe de l’espace pour recréer toutes les strates de la société : les classes sociales, les sentiments amoureux, les guerres, la religion… Tout y est orchestré sous forme de satire, et qu‘est-ce que c’est drôle !

Ses dessins de macaques sont précis et justes. Cela donne encore plus de vraisemblance à toutes ces histoires foncièrement humaines. Cet album vient d’être republié chez Casterman dans une édition spéciale à dix euros, c’est l’occasion de (re-)découvrir ce petit bijou !

 



En bref

Un one-shot
Une BD de : Jean-Paul Krassinsky
Édition : Casterman


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *