Chien Hurlant

Chien HurlantAndréas. Son nom claque sur la première case de l’album, comme pour légitimer son existence.

Andréas, au collège, c’est le roi de la « tape ». Avec son pote Elie et son amie Chloé, ils filment des scènes de baston et les diffusent ensuite sur les réseaux sociaux. C’est violent, c’est trash mais ça fait le buzz.

Le nom d’artiste d’Andreas c’est Tyler D. Ca sonne comme un chef de gang américain. Sa réputation n’est plus à faire. Mais au lieu de lui apporter notoriété et respect, il est évité par la plupart des élèves. Ils ne voient en lui qu’un garçon rempli de haine et incontrôlable.

A la maison, Andréas vit avec sa mère. Son père, longtemps absent, est revenu après une cure de sevrage. La tension entre le père et le fils est palpable. Leur relation est compliquée. Elle est guidée par les règles primaires du « dominant – dominé » et dans cette situation les conflits sont fréquents.

Andréas tente de survivre dans cette meute sociale et urbaine. Il utilise ses poings et reçoit des coups. Mais cette spirale ne fait que l’isoler et l’éloigner de sa famille et de ses deux amis.

Une descente aux enfers freinée par l’arrivée de son oncle. Un personnage atypique qui va poser sur Andréas un regard plein de considération et d’empathie.

Une main tendue, enfin… mais est-ce que cela suffisant pour faire taire les aboiements ?Chien Hurlant

Chien Hurlant est le deuxième album de Mélissa Morin. Elle traite le sujet difficile des rapports familiaux entre adultes et adolescents. Elle nous attache très vite à Andréas avec son regard très sauvage et illustre ses cauchemars magnifiquement.

L’auteur a pris le soin de ne pas juger, mais juste de témoigner de ces relations complexes qui ont souvent une récurrence générationnelle.

Un album très touchant pour nous aider à comprendre qu’un chien qui aboie n’est pas forcément méchant.



En bref

One shot
Auteur : Mélissa Morin
Editeur : La boîte à bulles


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
TOBIO

TOBIO

Et oui je bulle. Sur mon canapé, dans ma cuisine, dans ma chambre, dans le bus, debout, assis, couché. Je bulle tout le temps et j'adore ça !
TOBIO

Derniers articles parTOBIO (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.