L’année zéro

L'année zéroDans la vie, on se fixe des lignes de conduite. On appartient à un groupe social, on a des passions et des convictions. A 50 ans le socle est solide et semble inébranlable. C’est le cas pour Frenkel, un artiste auteur de bandes dessinées. Pour lui, la paternité n’a jamais et ne sera jamais une option envisageable.

Pourtant avec Zaza, sa compagne benjamine de 20 ans, une petite brèche s’est ouverte. Ensemble, ils mènent une vie de bohème. Ils aiment l’art et la littérature. Ils devisent sur la société en dégustant un petit verre de vin en terrasse parisienne. Ils voyagent dans un side-car vintage et laissent sur le bas-côté, les contraintes d’une vie classique et insipide. Une parfaite histoire d’amour entre deux tourtereaux libres comme l’air.

Mais alors que s’est-il passé dans la tête de Frenkel lorsqu’il s’est (enfin) décidé à accepter la demande de Zaza ? Il ne le sait pas vraiment lui-même. L’évidence lui est apparue après un de ses rêves un peu étranges qu’il fait régulièrement.

Frenkel veut devenir père, c’est décidé. Il va devoir assumer son engagement sur les prochaines années. Le quinquagénaire est prêt à parcourir la route de la paternité qui s’ouvre devant lui en laissant le side-car au garage pour quelque temps.

L’album autobiographique de Frenk Meeuwsen décrit de façon assez détaillée cette partie de la vie d’un homme. Toutes les étapes sont présentes. L’euphorie de la décision prise. Les craintes liées à l’horloge biologique. Le soutien de la famille et des amis. La projection d’une vie idéale à trois et la réalité crue d’une grossesse.

Le quotidien et l’intimité du couple sont traités avec réalisme et pudeur. Frenkel apparaît régulièrement dans la tenue universelle masculine du caleçon t-shirt. Sans sa carapace de biker, il devient plus fragile et moins assuré. La projection devient plus facile. On partage ses émotions, ses sentiments, ses questionnements et ses joies.

Pour les « déjà » papas, cette histoire rappelle ce moment de vie incroyablement fort où un plus un ne fait plus deux, mais devient trois. La lecture en est quelquefois nostalgique.

Pour les « bientôt » papas, l’album illustre sans trop de surprises les aspects concrets de cette période où l’on prépare l’arrivée de l’enfant.

Et pour tous les autres, « L’année zéro », est un sympathique moment de lecture qui nous rappelle que la famille est la plus belle des aventures.

L'année zéro



En bref

One shot
Auteur : Frenk Meeuwsen
Editeur : Editions Anspach


The following two tabs change content below.
TOBIO

TOBIO

Et oui je bulle. Sur mon canapé, dans ma cuisine, dans ma chambre, dans le bus, debout, assis, couché. Je bulle tout le temps et j'adore ça !
TOBIO

Derniers articles parTOBIO (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.