Le Bois des Vierges

Dans un Moyen-Age où les animaux marchent sur deux pattes et sont doués de parole, une guerre ancestrale fait rage entre les Hommes et les Bêtes. Une guerre qui va peut-être bientôt trouver un terme grâce à un pacte et un mariage historique. Mais même dans les contes de fées, tout n’est pas si simple…

L’histoire commence le soir du mariage d’Aube, fille du seigneur Arcan, qui règne sur les Hommes, et de Loup-de-Taille, chef des Bêtes de Haute Taille. Un mariage arrangé par les deux camps, afin de concrétiser un pacte historique, pour mettre fin aux querelles sanglantes qui les déchirent depuis la nuit des temps.

Mais quand le futur marié est retrouvé sauvagement assassiné sur son lit de noces, la colère gronde à nouveau et les Loups hurlent à la vengeance. Aube s’enfuit pour se réfugier dans le Bois des Vierges, cette forêt peuplée de créatures fantastiques et où les vierges peuvent vivre en sécurité…

 

« Le Bois des Vierges est un endroit sacré. Nul ne songerait à le violer, qu’il soit humain ou bête. Votre fille y sera en sécurité. Pour autant qu’elle ait gardé sa virginité, sinon il eût mieux valu qu’elle crève sous ma patte. »

En voilà une série étonnante ! De part son histoire d’abord : celle d’une guerre sans merci entre les Bêtes et les Hommes, où la tribu des Loups pactise avec celle des Ours, ou des Lynx pour mieux combattre les Humains…

On y croise aussi des créatures imaginaires impressionnantes : les Faunes, les Centaures, les Harpies… Au milieu de ce bestiaire ébouriffant et de cette guerre fratricide, la jolie Aube tente de se frayer un chemin, pour échapper à sa destinée et trouver l’amour.

 

Un conte cruel, sensuel et sanglant

Après l’excellente série historique Murena, Jean Dufaux nous entraîne ici dans un conte, mais pas n’importe lequel. Si c’est bien l’univers du conte de fées qui est évoqué ici, c’est dans son aspect le plus cruel, le plus sanglant, le plus terrifiant. Vous pensiez ne plus avoir peur du loup ? Cette histoire saura vous montrer le contraire…

Béatrice Tillier apporte à cette histoire un graphisme assez incroyable : les animaux personnifiés sont saisissants, un peu à la façon de la série Blacksad, tandis que les créatures fantastiques font vraiment froid dans le dos… L’héroïne Aube, à la fois forte et fragile, dont le doux regard bleu est perdu dans la cruauté qui l’entoure, est vraiment inoubliable.

Le troisième et dernier tome vient de sortir récemment, pour un final éblouissant.

Mélangeant récit de guerre, conte fantastique et sensualité, une série à ne pas manquer, pour frisonner sous la couette !

En bref

Série terminée (3 Tomes)

Scénariste : Jean Dufaux
Dessinatrice : Béatrice Tillier
Editeur : Delcourt

Pour s’aventurer dans le Bois des Vierges : http://leboisdesvierges.blogspot.fr

The following two tabs change content below.

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.

Derniers articles parBennyB (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur "Le Bois des Vierges"

  • 1 Juil 2013

    Cette série a l’air bien sympa. A suivre