Silencio

1990, dans une prison de Los Angeles. Chicuey, jeune délinquant latinos, est incarcéré. Il doit partager sa cellule avec un autre prisonnier de longue date, un afro-américain prénommé Isiah.

Entre ces deux là, ce n’est pas vraiment le grand amour.

Isiah ne vit que pour le basket. Dans la prison, il s’occupe d’entraîner l’équipe des afros-américains. Face à son équipe, on retrouve les chicanos, les intellos, les irlandais et les nazis. Chaque minorité a son équipe, mais les règles sont les mêmes pour tout le monde.

Il s’avère que Chicuey est aussi passionné de basket, et excellent joueur. Mais voilà, l’équipe des afros est au complet. Jusqu’au jour où un basketteur se blesse, il faut un remplaçant : Chicuey entre sur le terrain.

Évidemment, cela crée des rivalités. Le basketteur blessé n’accepte pas de se faire remplacer par un latino.

Chicuey encaisse les coups, sans piper mot, et pour cause : il est muet. D’ailleurs, tout le monde l’appelle Silencio !

En réalité, Chicuey est issu d’une famille de la pègre menée d’un bras de fer par Mama Cavalera. Une femme qui doit gérer seule ses six enfants. Il a été adopté par Mama suite à un règlement de compte qui a mal tourné. Elle l’a élevé, et a veillé sur lui jusqu’au jour où il est pris à parti par d’autres jeunes. Pendant l’altercation, Chicuey et ses agresseurs ont été frappés par la foudre.

Chicuey s’en est relevé, mais le diagnostic est posé : il ne ressent ni douleur, ni plaisir, ni goût, lui qui était déjà muet. D’une vie d’enfant, il a alors basculé vers le banditisme, et découvrira par la même occasion les joies du monde carcéral.

Je connaissais un peu le basket en BD, avec les séries « Basket Dunk » ou « Baskup Tony Parker ». Cette fois, il s’agit d’une approche plus réaliste… et c’est génial ! Adoptant cette prison comme terrain de jeu, les deux auteurs nous conduisent tambour battant au cœur de ce sport. Gabriel Germain est aux dessins, et le scénario est écrit par Waxx. Ce nom vous dit quelque chose ? Hé oui, il s’agit bien de ce guitariste génial connu pour ses vidéos sur YouTube et ses divers projets musicaux.

Beaucoup de pages n’ont aucun dialogue, avec comme seul objet le jeu de basket, et cela passe très bien (sans jeu de mots !). Ces pages silencieuses font aussi écho à la surdité du héros ! L’histoire ne compte pas non plus beaucoup de texte, ce qui la rend très fluide.

Les auteurs ponctuent le récit de leurs explications sur les motivations qui les a menés à créer cette série sur le basket et la prison. Ces anecdotes sont toujours agréable à découvrir, et permettent de s’immerger dans cet univers.

L’intégrale regroupe plusieurs épisodes sous forme de magazines, avec de nombreux bonus, tels que les dessins crayonnés.

J’espère avoir le plaisir de lire de nouvelles créations de ces deux auteurs.

Une série à lire et à dunker !

 

    

En bref

Série terminée, 3 tomes regroupés en une intégrale
Auteurs : Waxx et Gabriel Germain
Editeur : Glénat


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *