Alice Matheson

Alice Matheson est une jeune et jolie infirmière au St Mary Hospital de Londres. Derrière cette belle apparence se cache une tueuse froide, qui ne trouve le plaisir que dans le meurtre. Pour assouvir ses passions, elle passe beaucoup de temps à la morgue, où elle administre aux patients condamnés des injections mortelles.

Mais un jour, une de ses victimes se relève d’entre les morts. Puis d’autres cadavres de la morgue reprennent vie…

On assiste petit à petit à une invasion de zombies dans la ville de Londres, dont le point central est cet hôpital.

A cette ambiance de film d’horreur s’ajoute un côté polar inattendu. Le personnage principal d’Alice est fascinant, une tueuse en série dont on sait peu de choses. D’où lui vient ce plaisir de tuer ? Qui sont ses parents ? Malgré de grandes études, pourquoi tient-elle à rester infirmière ?

Enfin, une bonne dose de suspens vient pimenter le tout. Le virus est apparu pour la première fois dans cet hôpital. Le personnel va mener une enquête pour comprendre pourquoi et comment.

« Je pensais être le seul monstre de cet hôpital…»

Ce mélange des genres original fonctionne à merveille. La majorité des scènes se déroule à huis-clos dans l’hôpital, et on fait la connaissance de bon nombre de son personnel : le directeur au comportement étrange, le radiologue séducteur, l’infirmière qui aime colporter les ragots, l’interne geek pas très sociable… Les rumeurs courent, tout le monde devient suspect ! Chaque tome est centré sur un autre personnage, et prend le temps de découvrir le passé et la motivation de chacun.

Et bien sûr, il y a du zombie qui rôde partout. Les scènes d’enquête et de révélation sur chaque personnage alternent avec des affrontements sanglants et violents. L’immersion est totale, cette série fascinante nous tient en haleine du début à la fin.

Car oui, il y a une fin, le scénariste prolifique Jean-Luc Istin (« La cathédrale des abymes », « Excalibur Chronique », « Le cinquième évangile ») vient de clôturer cette série avec le sixième tome, et ses révélations finales. Un dernier tome qui appellera peut-être une deuxième saison ?

Les dessins sont réalistes et très beaux. Plusieurs dessinateurs se sont succédé au fil des tomes : Zivorad Radivojevic, Federico Pietrobon, Lucio Leoni, Emanuela Negrin. Mais notre préféré est le dessinateur du premier et du dernier tome : Philippe Vandaële, dont le trait magnifique donne une crédibilité froide à ce polar horrifique.

 

 

Venez rencontrer le dessinateur Philippe Vandaële et le scénariste Jean-Luc Istin au festival « Pré en bulles » à Bédée (35) le 26 septembre 2021 !

Et retrouvez sur cette page nos articles sur les auteurs·trices présent·es au festival !

 

  

 

En bref

Série termine (6 tomes)
Auteurs : Jean-Luc Istin, Phil Vandaële, Zivorad Radivojevic, Federico Pietrobon, Lucio Leoni et Emanuela Negrin
Editeur : Soleil


Acheter cette série sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
Avatar

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *