Celle qui parle

Dans le village d’Oluta, des enfants et des femmes courent se réfugier dans des arbres. Que fuient-ils ? Un peuple dénommé les Mexicas ou Aztèques. Ces derniers ont pris pour habitude de chercher femmes et enfants, pour les sacrifier au nom de leurs croyances.

La petite Malinalli a vu sa sœur disparaître. Le plus dramatique est qu’elle n’a jamais compris le dialecte utilisé par les Mexicas, qui lui permettrait de comprendre les raisons de leurs attaques. Son père lui avait expliqué la nécessité d’apprendre les langues afin de protéger son peuple et cela, elle ne l’oublia jamais. Jour après jour, elle s’efforce d’apprendre et d’apprendre encore.

Un jour, les Espagnols débarquent, en quête d’or. Leur chef Hernan Cortez cherche en vain une traductrice. Si Malinalli était celle- ci ?

Alicia Jaraba Abellan signe là son cinquième album, après « Les détectives du surnaturel » et « L’onde Dolto ». Et quel album !

Elle décide de nous conter le mythe de la Malinche. Cette jeune femme offerte aux conquistadors espagnols, maîtresse de leur chef Hernan Cortez, assuma auprès de lui un rôle déterminant dans la conquête espagnole du Mexique en tant qu’interprète.

Alicia nous emmène dans une page historique qu’elle décrit avec magie. Il n’y a que très peu d’écrits sur l’histoire de la Malinche. Elle a su d’abord utiliser des couleurs chaudes afin de décrire l’humanité de cette jeune femme inexpérimentée, humiliée, agressée, violée. Malgré tout, elle garde du courage et une masse d’humanité.

J’ai particulièrement apprécié le trait proche d’un dessin animé d’Alicia. On pense forcément aux « Mystérieuses cités d’or » ! Elle sait être touchante, et parvient même à apporter une touche de dérision dans l’histoire. On arrive à sourire même lorsque cela reste dramatique.

« Celle qui parle » s’annonce déjà comme le roman graphique de l’année. Nous n’avons pas fini d’entendre parler !

Merci Alicia !

 

 



En bref

Un one-shot
Auteur : Alicia Jaraba Abellan
Editeur : Grand Angle


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.