EdelweissDernier tome de cette merveilleuse série. Yann a décidement le don du suspense jusqu’au bout. Avec les interrogations qui n’ont pas arrêté de trotter dans ma tête : Mais de quoi cette série parle ?

OK, cela se passe pendant la première guerre mondiale, il s’agit de deux frères, Henri et Alphonse de Castillac, qui sont sur le front, l’un dans une unité de char, l’autre dans l’aviation. Mais qui est donc cette femme ? Qui est ce pilote à l’Edelweiss ? Un pilote allemand, d’accord. Mais…. Que veut il ? Quel rôle joue t il ?

Ville d'YsTome 2 de la fabuleuse Ville d’Ys et de Morgane, cet album devait passer à l’étape de la construction de la ville légendaire. C’est chose faite.

Un démarrage en douceur, où la lenteur du scénario se fait ressentir et où un désintérêt commençait à naître de mon côté.

Après avoir réchappé à une maladie dont la guérison est dûe au miracle, mais surtout à sa fille Dahut, la vie de Gradlon continue tel qu’elle a été : en dehors de la société, avec très peu d’amis ou de fidèles.

Un jour, le roi Konan fait appel à Gradlon pour lui annoncer que sa fin est proche et qu’il va lui confier à nouveau le trône.

Le roi Gradlon est de retour et son royaume et toujours en guerre : Goths, Frisons, Saxons, Angles, les combats sont de plus en plus sauvages et terribles.
Sa fille, qui est devenu une jeune femme, accueille ce père sur les champs de bataille.

Un soir, il lui fait part de son désarroi de ces incessantes invasions et de la faiblesse des murailles de la ville. Il émet l’idée qu’il lui faudrait une place forte imprenable. Cette idée est encouragée par sa fille…. et les plans sont immédiatement réalisés…. ainsi que la ville. Au bord de l’eau… mais sans église. Au grand désespoir de l’Evêque.

Une ville sans Dieu, n’est ce pas pêché ?

Une réalisation à la hauteur du premier tome mais qui ne m’a pas emballé plus que cela. Le troisième tome sera la conclusion finale de l’histoire… dont on connait déjà la fin !

SeulsJ’avoue au tout début que « Seuls« , cette série de Gazotti et Vehlmann, ne m’intéressait pas du tout. Scénario étrange, sans but..

Mais au fur et à mesure des tomes (hé oui, malgré tout j’ai continué à lire la série), j’ai accroché au fondement de la série : la mort. Et toute la philosophie que cela pose.

SorrowsDavid Billoir est un enchanteur qui a voulu transposer quelques lignes littéraires (celle qu’il apprécie le plus) en monde de bulles.

Et j’avoue que c’est plutôt une réussite.Son choix littéraire est principalement érotique, il ne conviendra pas au moins de 14 ans. Qu’importe. Le graphisme est sublime et digne de Munuera.

vietkieu1_1Dans « Quitter Saigon », Clément Baloup nous transmet les témoignages de son père et son grand-père, des « Viets keus » , forcés de quitter leur terre natale par l’armée japonaise, américaine et française. Un récit fort et émouvant, admirablement mis en images.

PLOGOFFDelphine Le Lay et Alexis Horellou viennent de signer « Plogoff » chez Delcourt, une BD consacrée à la lutte contre la centrale nucléaire, un livre témoignage très documenté. Delphine Le Lay, née en 1979 à Quimper, a découvert les événements de Plogoff grâce aux récits qu’en faisait sa famille. « Nous habitions Douarnenez. Tout le monde suivait ça de très près » .

Noyant son chagrin d’amour dans l’alcool, Stéphane déambule ivre mort dans les rues de Nantes. C’est là qu’il rencontre Jacques, un vieux loup de mer atteint d’un cancer, qui lui propose de rejoindre son équipe secrète de vieux marins pour dérober le Maillé-Brézé, un navire transformé en musée…

« Rescapé d’un accident sur le circuit de Nürburgring, en Allemagne, un ancien pilote se souvient d’une rivalité qui a fini en catastrophe. »
L’action se situe vers la fin des années 60. C’est avant tout une histoire de bolide, de formule 2, de courses.