Le guide du mauvais père, Guy Delisle.

Le mercredi matin pendant que ma fille s’exerce à la « salle des galipettes » (entends par là cours de gymnastique), j’erre dans un centre commercial  proche de son cours. Je déteste les centres commerciaux, vraiment, mais les mercredis matins ont la désagréable habitude d’être pluvieux, ben oui je vis pas du tout à Avignon, et force est d’admettre que le bon sens m’appelle vers le confort au moins sec du centre commercial où mon fils et moi traînons nos guêtres pendant 1 heure 1/4.

J’y prends un café. Je n’aime pas le café. Mais mes nuits toujours trop courtes ne me laissent pas d’autre option. J’ai toujours les mêmes voisins au café, deux petits vieux qui font des efforts pour ne pas avoir  l’air vieux et y’en a même un qui s’épile les sourcils, pas non plus en mode Priscilla folle du désert, mais la forme de ses sourcils lui donne un drôle d’air drôle. En face de moi il y a très souvent une vieille dame très élégante qui force un peu sur le léopard, mais c’est pas moi qui vais lui jeter la pierre, même si du coup je me suis fait la réflexion que quand même il y a un âge où le léopard vieillit mal et que globalement il devient peu flatteur, disons que du coup ça fait plus « Régine » que « Gwen Stefani », si je ne m’abuse. Bref…

Puis je déambule entre le monoprix où à chaque fois je me pince pour ne pas m’acheter un énième vernis à ongle, et également entre la fnac, où je n’achète en général rien car j’ai un fond de militante un peu médiocre mais qui quand même met un point d’honneur à acheter ses livres chez le libraire. Bon et bien des fois cette militante va se faire  voir, cède et achète un bouquin à la Fnac. Et le mercredi d’il y a quelques 2 semaines, vlà ti pas que je tombe sur çà:

the-return--tadadadam-20130130_153206.jpg

Tu connais mon admiration inébranlable pour Guy Delisle dont je t’avais parlé dernièrement avec « Chroniques de Jérusalem » . Je n’avais absolument pas connaissance de ce mini album tout frais sorti, et tu vois moi Guy Delisle j’achète les yeux fermés. Et bien m’en a pris, une fois de plus, c’est absolument hilarant et divin! Il se lâche  et balance des boulettes de père, des grosses et des mini boulettes, des trucs un peu poussés parfois (le coup de la tronçonneuse est mythique pour qui lira cette BD), et c’est la BD    la plus franchement drôle que j’ai lu de ce gars. Je t’en conjure (c’est pas facile à placer comme mot « conjurer » ): achète cette BD!

Ami parent, ami pas parent, ami pas parent qui s’est ligaturée les trompes pour ne pas avoir d’enfant, ami du rire et la légèreté, ami chouette ami, ce bouquin est pour toi, c’est le petit cadeau    qui fait plaisir et qui décroche forcement des éclats de rire et ce même si t’as le sens de l’humour d’une stèle tombale. Moi mon dernier acte de mauvaise mère a été de manger le  dernier kinder de ma fille, planquée derrière la porte du frigo j’ai toussé pour masquer le bruit du papier de kinder qui se froisse, mais ma fille elle a un radar pour ça, elle a  rappliqué avec « tu fais quoi tu manges MON kinder » et moi « pas du tout » et de lui faire croire qu’elle l’avait déjà mangé, mais elle m’a grillé d’un « non, ta    bouche elle sent le kinder », et j’ai dit « pas du tout, ma bouche sent le chocolat vache » (« Milka » pour les non-érudits), enfin tu vois ça va pas chercher très loin  mon capital de mauvaise mère, même si j’ai du dossier genre un des premiers mots de ma fille a quand même été « Putain », et j’en assume l’entière responsabilité. Depuis je me soigne, je dirai pas que je parle classieux comme la Reine d’Angleterre mais je m’autocensure, bien qu’il faudra admettre que ce fameux « putain » est bien difficile à déloger de mon débit vocal. Le bougre.

Bref… En tout cas cette BD est un petit format chez Delcourt dans la collection Shampooing, ça coûte moins de 10 euros, et c’est un investissement pour le good mood comme tu l’as bien compris car il me semble avoir été suffisamment assez éloquente à ce sujet. Et ouais.

Sinon je te colle la carte de voeux que Guy Delisle a réalisé pour Delcourt cette année, ça te met dans l’ambiance de la BD:

delcourt-voeux-2012-785x399.jpg

PS: Guy Delisle FOWEVER.

RePS: Mes autres lectures Guydelisloises:

– Chroniques de Jérusalem  

– Shenzen   

– Chroniques Birmanes  

– Comment ne rien faire  

Pyongyang  

Encore PS: la loutre masquée Amber Josiane dont c’est peut-être pas le vrai prénom, mais peut-être que si, cause d’autres BD et autres par là. 

The following two tabs change content below.
Avatar

Amber Josiane

Un super auteur de ouf !
Avatar

Derniers articles parAmber Josiane (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *