Nouvelle mission pour Le Tueur et son équipe : éliminer un imam, prêcheur d’idées radicales. Mais ils se retrouvent au milieu d’un règlement de comptes… Une fin de cycle réussie, sur fond d’enjeux de pouvoir et de corruption. Ancrée dans l’actualité, cette série est toujours aussi efficace !

Au mois de mai 1958 à Alger, la situation politique échappe à tout le monde. Le gouvernement français envoie des généraux afin de tout régler. Pendant ce temps, de Gaulle se repose à Colombey-les-deux-Eglises… Voilà une belle tranche d’histoire contée par Boucq et Juncker, avec humour et absurdité ! Une lecture idéale en période d’élection présidentielle !