Ecoline

Au sein de la basse-cour, Ecoline la petite chienne est folle de joie. Elle court après les chats et les souris. Elle se fait huer par l’âne Bonbon qui ne veut pas lui obéir. Elle ne ressemble donc en rien à ses grandes sœurs qui, elles, ont été promues dans des fermes respectables afin de garder la maison ! Au grand désespoir de son père, chien de ferme respecté et respectable, Ecoline ne veut pas entendre raison : elle veut peindre !

Un soir, Ecoline découvre près du puits des traces de peinture. Ni une ni deux, voilà qu’elle entame une peinture au sol avec ses pattes. Pendant ce temps, trois voleurs pénètrent dans la ferme. C’est à Ecoline que revient la tâche de les arrêter! Mais voilà, ils sont accompagnés d’un chien méchant. Le combat s’annonce terrible et le père d’Ecoline est appelé en renfort. Il fait fuir les brigands et le chien.

Le père d’Ecoline la conduit hors de la ferme, il ne veut plus la voir, elle a trahi sa réputation de chien de garde. Tant pis, elle se dirige vers Paris ! Une chienne qui peint avec sa patte, cela doit plaire au public ! Elle commence donc par retrouver sa sœur Germaine, qui va l’héberger un temps. Et puis, il y a ce poste de gardien en remplacement au Moulin Rouge « qui pointe le bout de son nez ».

Ecoline y postule et découvre les nuits parisiennes, elle y rencontre Raoul le pigeon et Musette la chatte chanteuse. Elle va enfin réaliser son rêve. Mais pour combien de temps ?

Nous retrouvons le prolifique Stephen Desberg au scénario, après « IR$ », « Tosca », « Black Op », «Rafales », « Sherman », « L’étoile du désert », « Le scorpion »… Il dira que l’histoire d’Ecoline lui a été inspirée par « Les 101 dalmatiens ».

L’histoire d’Ecoline raconte à la fois la vie de dessinateur et de scénariste, le désir de liberté et celui de vivre une vie d’artiste, aussi difficile soit-elle. La petite chienne va se baigner dans le Paris des impressionnistes sous le trait de génie de Teresa Martinez dont c’est le premier album. Elle a ce trait des dessins animés des années 80 !

La couverture de l’album est majestueuse : cette petite chienne jaune peignant comme une impressionniste, c’est un délice ! Claude Monet aurait apprécié !  Cet album arrive à point nommé avec le début de l’été. Il permettra aux lecteurs et lectrices de tous les âges d’aborder les vacances avec le sourire !

En bref

Un one-shot
Auteurs : Stephen Desberg et Teresa Martinez
Editeur : Bamboo


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *