Les grands espaces

Seule dans son grand appartement parisien, Catherine ne rêve que d’une chose : une porte qui s’ouvrirait sur les prés. Mais pas sur n’importe quels prés : ceux de son enfance !

Et nous voici plongés dans son passé ! Sur la route du Cabicou et des fromages de chèvre, au cœur d’un village de deux cents habitants en pleine campagne.

En 1987, les parents de Catherine achètent une belle ferme en ruine. C’est le début d’une aventure succulente, entre littérature et jardinerie. Chaque découverte devient un véritable trésor ! Catherine et sa sœur trouvent une fleur de lys sur l’une des pierres de la propriété, et il n’en faut pas moins pour faire entrer Louis XI dans le jardin.

Le jardin fourmille de trésors, alors les enfants créent, sur le modèle de Pierre Loti, un musée du jardin. On y trouve de tout : des cailloux, des fers à cheval, des coquilles saint jacques, un morceau de statue de Sainte Vierge, un clou…

Et puis, il y a ces animaux qui meurent et qu’il va falloir enterrer. Une fosse commune est donc mise en place.

Certains animaux meurent aussi pour nous nourrir. « Tuer pour le plaisir, non. Tuer pour se nourrir, oui. » Voilà le style de règles que Catherine va apprendre. Finalement, « la mort à la campagne, on s’y habitue ».

La vie, quant à elle, est assez spontanée. Il suffira de regarder la chèvre mettre au monde son chevreau. A peine née, celle-ci fait caca sur Catherine, hé oui ! Dans ce cas, pourquoi ne pas garder les fientes de tous les animaux pour le musée ? En avant pour l’aventure des cacas, le musée se remplit tranquillement !

Un matin, dans le champ voisin, le ciel s’obscurcit. Le sang de l’abattoir est déversé sur les champs de maïs, du sang rempli d’antibiotiques : la pollution.

Les parents de Catherine rentrent en guerre et ils plantent sapins, acacias, merisiers et troènes. La résistance est en marche, tout cela dans la poésie.

 

Catherine Meurisse nous offre là un superbe recueil sur la vie à la campagne, simple et belle. Nous la suivons « petite » dans la ferme, le jardin, l’école et le village. Elle y côtoie les animaux et les hommes, et nous fait profiter de son imagination.

Tout ceci est ponctué par des touches de littérature qui ne nous lâcheront jamais. A chaque page, Catherine nous fait découvrir une nouvelle aventure tellement la nature est riche.

La petite Catherine nous emmène dans un dessin un peu « effet crayon de couleur » qui donne un côté enfantin et nous permet de rester proche d’elle.

Cet album pour les grands et les petits réjouit tout le monde, et on en redemande !

Tous à la campagne !

En bref

Un one-shot
Auteur : Catherine Meurisse
Editeur : Dargaud


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *