Vous avez revu Gladiator une quinzième fois, vous connaissez les scènes de 300 par cœur et décidément, Alix, c’est plus de votre âge ? Alors je vous conseille vivement L’expédition de Marazano et Frusin. On replonge avec appétit dans les grandes épopées, les découvertes de terres inconnues, les recherches de trésor et les combats héroïques.

A bord du Mekaton, un immense bateau-cité, le peuple fait la fête sans se soucier de rien, depuis très longtemps… Des mois ? Des années ? Parmi eux, des humains, mais aussi des hommes à têtes d’animaux, des individus bio-mécaniques… Et le jeune Bruno qui, lui, s’ennuie terriblement…

« La mer engloutit la terre, le soleil s’obscurcit,
les étoiles luisantes changent de place dans le ciel,
les fumées volent, les flammes rugissent, le ciel s’embrase.

Gueule béante, celui qui entoure la Terre,
l’illustre serpent, écarte ses mâchoires terribles,
Empoisonnant le fils d’Odin, qui tuera le monstre ? »