Saga Valta

« Elle aimait, oui. Mais dans le déshonneur et la trahison. Jusqu’à mettre le pays à feu et à sang. alors, les dieux décidèrent d’intervenir… Voilà ce que raconte la Saga. »

Après la Rome antique avec « Murena » ou les contes fantastiques avec « Le bois des vierges », c’est cette fois une saga épique dans la mythologie Viking que nous propose le scénariste Jean Dufaux.

S’inspirant de textes anciens, tels que « Les sagas islandaises » de La Pléiade, il nous livre une histoire épique, mêlant faits historiques, réalisme et beaucoup d’éléments fantastiques : créatures monstrueuses et dieux nordiques sont au rendez-vous !

 

Un soin particulier est apporté au scénario, qui s’avère beaucoup plus original que ce qu’on peut lire habituellement en BD d’heroic fantasy : le héros est d’abord à la recherche de sa femme et son fils qui se sont fait enlevés. Mais ensuite, il se fait régulièrement trahir et mener sur de fausses pistes, notamment par les personnages femmes fortes, très présentes et manipulatrices.

Côté dessins, on en prend plein les yeux avec le coup de crayon de Mohamed Aouamri. Les paysages de terres gelées ou de forêts sont magnifiques. Les visages des personnages sont très expressifs et leurs donnent une vraie personnalité, et les créatures sont terrifiantes. On pense souvent au style de « La quête de l’oiseau du temps » dont il a d’ailleurs dessiné le sixième tome.

Une saga épique de vikings qui sort de l’ordinaire, terminée en 3 tomes !

 

Venez rencontrer le dessinateur Mohamed Aouamri au festival « Pré en Bulles » à Bédée le 22 septembre 2019 !

Et retrouvez sur cette page nos articles sur les auteurs·trices présent·es au festival !

En bref

Série terminée (3 tomes)

Auteurs : Jean Dufaux et Mohamed Aouamri
Editeur : Le Lombard

The following two tabs change content below.
Avatar

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *