Mes plus grands succès

« – Mille mercis, Monsieur le maire. Les coordonnées de ce Docteur Freud vont nous être d’un grand secours.
– Tout le plaisir est pour nous, Batman. »

Nous voilà transportés dans l’univers de Batman de 1966 en un clin d’œil.

« C’est pourtant clair, je vous ai dit d’aller siffler sur la colline. »

Nous sommes dans « Touchez pas au Grisby », en plein dialogue entre Jean Gabin et Lino Ventura.

« – A quelle heure arrivent nos amis pour dîner ?
– Tu sais bien qu’on a pas d’amis !
– Quel dommage, j’avais préparé de la blanquette de cons.
C’est comme une blanquette de veau mais préparée pour des cons.
– Tant mieux pour toi, tu vas pouvoir manger leur part. »

Cette fois, il s’agit d’une discussion entre Papa et Maman, un couple banal affublé de dialogues décalés. On suit leurs aventures au sein d’une série en plusieurs saisons, intitulée le « Giscard Poche ».

Ou encore, dans la même famille :

« Si rien n’est fait pour lutter contre le réchauffement climatique, dans dix ans on skiera en slip.
– Heureusement on ne va plus aux sports d’hiver. »

Tout le monde passe à table dans cet album de Stéphane Trapier ! De Batman à Lino Ventura, en passant par Humphrey Bogart, mais aussi par cette fameuse série « Giscard Poche ».

C’est ça la réussite de cette BD : tout le monde est décalé mais tellement proche de la vérité !

Stéphane Trapier est un affichiste de talent. Tout le monde est tombé face à son travail un jour dans le métro parisien, ou ailleurs, sans retenir son nom. Il intervient par exemple pour les affiches du Théâtre du Rond Point.

Et il n’est pas à son premier coup d’essai en matière de BD ! Il a déjà publié « Tarzan contre la vie chère » ou « Fluide Glacial au Louvre » (en collaboration avec d’autres auteurs).

Ce one-shot s’inscrit dans la lignée de Fabcaro ou d’Emmanuel Reuzé, même si le terme lignée ne veut rien dire… Il s’agit en réalité du « style Trapier » !

L’auteur scénarise, dessine et colorie dans un esprit vintage. Les images très drôles interpellent par la mise en scène.

Cet album aurait aussi pu s’appeler « Mes plus grands succulents », car il y a aussi un côté nostalgique et « Madeleine de Proust » la-dedans !

Vive Stéphane Trapier !

A découvrir aussi sur son site : https://www.illustrissimo.fr/illustrator/234

En bref

1 one-shot
Auteur : Stéphane Trapier
Editeur : Casterman


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *