Batman – Curse of the White Knight

Deux ans après leur mémorable mini-série « White Knight », Sean Murphy et Matt Hollingsworth lui donnent enfin une suite ! Rappel des événements : le Joker, sous l’apparence de son alter ego Jack Napier, a su manipuler l’opinion du peuple de Gotham City, et s’est même présenté aux élections pour en devenir le Maire. Batman a su contrecarrer ses plans et l’a renvoyé à l’asile d’Arkham.

Mais l’homme chauve-souris n’est pas serein pour autant. Ses convictions ont été ébranlées, et Alfred a disparu. Ce dernier lui a laissé un souvenir : le journal d’Edmond Wayne, datant de 1865. Celui-ci aurait participé à la construction de Gotham City et affronté un certain Lafayette Arkham, premier pensionnaire de l’asile du même nom. Selon la légende, il aurait été un vampire.

Coïncidence troublante : le Joker parvient à s’évader, et des ossements ayant appartenu à ce Lafayette sont découverts dans sa cellule….

On retrouve dans cette suite tous les ingrédients qui ont fait le charme de « White Knight » : un propos adulte, une intrigue complexe, mêlant fantastique et politique, où rien n’est ni tout blanc ni tout noir. Cette fois-ci, on découvre un Batman tourmenté, qui ne sait plus vraiment quoi penser de sa position de justicier.

Batman reprend aussi son rôle de détective : il va mener une enquête sur les origines de Gotham City, qui lui réservera bien des surprises. Idée originale : au sein de l’histoire principale viennent s’intercaler sur quelques pages les aventures d’Edmond Wayne. Datant du XIXe siècle, elles sont racontées comme une série de cape et d’épée, ce qui apporte un peu de soleil dans cette noirceur !

Les personnages secondaires sont à nouveau très bien mis en valeur et ont des rôles importants : Harley Quinn, le Commissaire Gordon, Batgirl, Nightwing… Batman devra affronter ses propres démons, incarnés par le grand méchant Azraël, impressionnant en chevalier moderne illuminé, ce qui donnera lieu à quelques scènes d’actions mémorables !

 

L’histoire est sombre et prenante, les dessins sont une fois de plus très détaillés. La Loutre apprécie tout particulièrement les traits fins des personnages et les décors riches en clins d’œil aux différents films de Batman.

Une suite réussie, qui développe encore un peu plus cette mythologie moderne !

 

 

 

La bande-annonce !

 

 

 

En bref

Un one-shot (mais on vous conseille d’avoir lu « White Knight » avant)
Auteurs : Sean Murphy et Matt Hollingsworth
Editeur : Urban Comics


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
Avatar

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.
Avatar

Derniers articles parBennyB (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *