blake22Ce tome signé par Jean Dufaux (scénario) et Etienne Schréder (dessin) est la 22ème aventure de nos très British Philipp Mortimer, savant, inventeur de l’Espadon ; et de Francis Blake, officier au sein du MI5, au service secret de sa gracieuse Majesté.

« L’onde Septimus » se veut être la suite de « La Marque Jaune » , un épisode de Blake et Mortimer devenu un grand classique de la BD, créé par E.P. Jacobs en 1956.

jourj15Toujours dans la même lignée que les tomes précédents, les scénaristes, Jean Pierre Pécau et Fred Duval, nous racontent à leur manière, une autre version d’un évènement important de l’histoire de l’humanité.

Dans le dernier album, les scénaristes ne s’attaquent ni plus ni moins, à la religion catholique : La secte de Jésus de Nazareth !

oursnainsEmile Bravo est surtout connu pour son incursion dans les aventures de Spirou et Fantasio, avec « Le journal d’un ingénu » , primé en 2008, dont nous vous avions parlé dans un article précédent.

Mais, il est aussi l’auteur de « Les épatantes aventures de Jules » et aussi « Ma maman est en Amérique elle a rencontré Buffalo Bill » , primé à Angoulême.

Il a aussi écrit 3 contes qui sont réuni dans cet ouvrage. Ouvrage qui peut comporter un tiré à part (un ex libris).

Monster Club
Au XIXème siècle, la cryptozoologie désigne la recherche des animaux dont l’existence ne peut être prouvée de manière irréfutable.
En ces temps où les explorateurs sont légion, ils n’hésitent pas à se regrouper pour créer un Club.

Mais voilà, que se passe t il lorsque deux Clubs, l’un à Baltimore (USA) et l’autre à Londres (Royaume Uni) portent le même nom ?

Jour J - 14Le capitaine Léo Berger est un ancien de l’aéropostale, tout comme son ami St Exupéry. Un lien fort d’amitié s’est créé, comme souvent dans le milieu aéronautique.

1942, l’un comme l’autre sont pilotes dans l’armée française, au service de la Patrie. Mais en 1936, l’extrême droite a pris le pouvoir en France, et les Anglais ne sont pas nos amis. Depuis que l’Allemagne nazie a été battue, les Anglais sont les seuls qui possèdent une démocratie en Europe.

SeulsJ’avoue au tout début que « Seuls« , cette série de Gazotti et Vehlmann, ne m’intéressait pas du tout. Scénario étrange, sans but..

Mais au fur et à mesure des tomes (hé oui, malgré tout j’ai continué à lire la série), j’ai accroché au fondement de la série : la mort. Et toute la philosophie que cela pose.

Tome 3

Tome 3

Troisième tome de l’uchronie « Wunderwaffen« . Nous sommes en 1946 et la guerre fait toujours aussi rage entre les Alliés et le 3ème Reich.

Le lieutenant-colonel Murnau a été « embauché » par l’Ordre Noir pour essayer les nouvelles armes.
Mais un autre drame, ce joue : celui de détruire le nouveau site d’Auschwitz-Birkenau. Pourquoi « nouveau » ? Je ne préfère pas écrire à quoi sert le site, lisez le…. C’est le summum de l’horreur !

PercevanLe récit commence de façon bucolique : Kervin et Percevan sont les invités du château de Balkis. Kervin pêche… et Percevan utilise son temps comme il peut. C’est un homme qui aime les aventures et ne rien faire le stresse !

Mais quelque chose d’anormal se passe : Percevan subit ses journées de manière « hachurée » . Il y a des moments de vide pendant la journée, des évènements qui ne lui semblent pas continus.

Lorsqu’il en parle à Balkis, cette dernière pense que quelqu’un perturbe le 8ème Royaume : celui du Temps !

MermaidDans le tome 1, nous avions laissé Romane Pennac, dans une intrigue floue et inquiétante : Dans un Paris post-apocalyptique, il y était question d’une firme américaine de production de méthane (nouvelle source énergétique internationale) qui joue avec la génétique, et d’un dauphin doué de la parole, appelé Delph.

Romane et son nouveau chef (un agent de l’ONU) s’apprêtent à « faire un tour » à l’usine d’Algapower qui cache beaucoup de choses. Un entrainement intensif, en apnée, avec Delph s’organise… pour une entrée discrète dans les locaux de l’entreprise. Seule la canalisation d’eau usée de l’usine permet d’entrer sans déclencher les alarmes et de tromper la vigilance des nombreux gardiens…