Long John Silver

L’un des plus célèbres pirates de la littérature, Long John Silver, est de retour ! Mais les années ont passé et le personnage de l’Ile au Trésor a un peu vieilli… mais n’a rien perdu de son charisme ni de sa cruauté ! Une histoire de pirates sombre et violente !

Et une bouteille de rhum ?

A la fin de « L’Ile au trésor », roman d’aventures mythique de Robert Louis Stevenson, nous laissions Long John Silver s’enfuir avec quelques pièces d’or et partir refaire sa vie on ne sait où… Quand commence cette nouvelle série, on ne parle pas de lui avant un bon nombre de pages. On y rencontre d’abord Lady Vivian Hastings, une aristocrate infidèle et sans le sou dont le mari est parti en expédition à l’autre bout du monde, à la recherche de la cité mythique de Guyanacapac.

Cela fait plusieurs années qu’elle est sans nouvelle de lui, et elle le croit mort… jusqu’au jour où elle reçoit la visite de son frère. Celui-ci lui annonce que son mari est bien vivant et qu’il aurait réussi sa mission. Il est chargé de monter une expédition pour le retrouver. Mais la Lady est enceinte d’un autre homme et n’est pas particulièrement enchantée par la nouvelle. Souhaitant participer à l’expédition, elle va trouver le légendaire Long John Silver, pour lui demander de s’engager à bord avec ses hommes…

Un hommage plus qu’une suite

Comme l’indique le texte d’introduction du premier tome, les auteurs ne prétendent pas donner une suite officielle à l’Ile au Trésor, mais « un humble hommage à cet immense chef d’oeuvre qui ne cesse de nous émerveiller depuis notre enfance. »

En effet, l’histoire que raconte la série n’a aucun rapport direct avec celle de l’Ile au trésor, si ce n’est qu’on y retrouve deux personnages clés : Long John Silver bien sur, ainsi que le docteur Livesey, qui a voyagé à ses cotés dans le roman. Il est ici le narrateur et sert d’intermédiaire entre Lady Hastings et Silver.

Finalement, si le personnage central de la série s’était appelé autrement, cela n’aurait pas changé grand chose à l’histoire elle-même. Sauf que c’est là un bon prétexte pour exploiter le background du héros et parsemer cette aventure de multiples petites allusions savoureuses au roman original : Silver raconte souvent à ses hommes des anecdotes du passé, du capitaine Flint et de Jim Hawkins. Un jeune mousse à bord du navire lui rappellera d’ailleurs beaucoup ce dernier…

Le côté obscur de la piraterie

Mais la comparaison s’arrête là. L’histoire très dark : beaucoup de scènes de nuit, dans des villes enneigées ou dans des tempêtes en pleine mer, très bien rendues par les dessins magnifiques. Très violente également : les pirates sont sans pitié, et enchainent les combats sanglants et les affrontements cruels. Ils parlent beaucoup du code d’honneur des pirates mais n’hésitent pas à le bafouer et à tuer de sang-froid. Long John Silver, dont on reconnait bien les traits de leader sympathique et cruel à la fois, est atteint de malaria, qui lui vaut de nombreuses nausées et saignements.

Un voyage fascinant et violent

Chaque album a sa propre ambiance, ses propres couleurs, et constitue presque une petite histoire en soi : le premier tome présente l’intrigue et se concentre sur les préparatifs du voyage. Le tome 2 est le voyage proprement dit, se situe quasiment entièrement sur le bateau, où l’ambiance oppressante et la montée de la tension à bord sont très bien racontées. Et le troisième consiste en l’arrivée en Amérique du sud avec ses forêts verdoyantes, où l’histoire glissera doucement vers un style plus fantastique…

Quand les BD prennent pour référence les romans d’aventures, telle que la série « Achab » avec « Moby Dick », tout en se réappropriant les personnages, cela peut donner des choses surprenantes. Le graphisme époustouflant et la dimension épique de cette série en font une grande aventure. Mais par son coté violent et sombre, cette série s’adresse donc plutôt aux adultes qui ont lu le roman dans leur jeunesse et qui ont eux aussi grandi depuis…

En bref

3 tomes (série en cours)

Auteurs : Xavier Dorison et Mathieu Lauffray

Editeur : Dargaud

The following two tabs change content below.
Avatar

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.
Avatar

Derniers articles parBennyB (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trackbacks/Pingbacks

  • Déc 27 Asgard | La Loutre Masquée:

    […] Dorison (à qui l’on doit déjà la superbe série Long John Silver) et Ralph Meyer nous invitent ici à un beau et sanglant voyage dans la mythologie nordique. Loin […]

  • Mar 17 Undertaker | La Loutre Masquée:

    […] un duo de choc qui est aux commandes : Xavier Dorison (l’auteur du sublime « Long John Silver » ) et Ralph Meyer. Ces deux-là nous avaient déjà régalé […]