Edmond

Au mois de décembre 1895, Sarah Bernhardt joue la pièce écrite par Edmond Rostand. Mais la critique est unanime : la pièce est longue et ennuyeuse. La succession de vers n’intéresse personne. Notre cher Edmond ne s’en remettra pas. La pièce est « un four », elle attire si peu de gens que le programmateur doit les rembourser.

Edmond Rostand est cuit ! Seule son épouse Rosemonde croit en lui. Il reprend le chemin de l’écriture pendant deux longues années, mais rien ne sort.

Au mois de décembre 1897, Sarah Bernhardt déboule dans l’appartement d’Edmond et de sa famille. Elle lui annonce que Jean Coquelin veut jouer une pièce qu’il écrirait, et qu’un rendez-vous est fixé le jour même avec lui.

Edmond doit faire face à un dilemme : comment présenter à Jean Coquelin une pièce qu’il n’a même pas écrite ?

Avant le fameux rendez-vous, Edmond décide d’aller prendre un verre chez Honoré au coin de la rue. Cela va bouleverser son existence…

 

Cet album est à la fois écrit et dessiné par Léonard Chemineau (« Le travailleur de nuit », « Julio Popper », « Les premiers ») d’après une pièce d’Alexis Michalak. Vous allez rire : la BD se lit comme une pièce de théâtre ! Ou plus exactement comme la mise en place d’une pièce, l’arrière scène.

D’ailleurs, Léonard a choisi une couverture sur laquelle Edmond Rostand entrouvre le rideau de la scène afin de nous laisser entrevoir les acteurs, les techniciens, les directeurs, les familles ….

L’album est aussi agréable, car Léonard joue avec l’aquarelle. Les traits restent clairs, et nous avons l’impression de suivre des peintures, des tableaux.

A l’origine, le récit de Cyrano de Bergerac (zut, un spoiler !) ne m’intéressait guère, mais Léonard a redonné à un coup de fouet à ma curiosité ! Je vais retourner voir le devant du rideau.

La Loutre aime ce roman graphique pour les ados et adultes !

Au théâtre ce soir ….

En bref

Un one-shot
Auteur : Leonard Cheminea
Editeur : Rue de Sèvres


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *