L’ours de Ceausescu

Au mois de décembre 1989, un vent de contestation souffle sur la place du palais présidentiel à Bucarest. Le pouvoir de Nicolae Ceausescu commence à s’ébranler. Des manifestants crient « Ceausescu assassin ! ». L’une des manifestantes est kidnappée par deux hommes. Elle se réveille ligotée à un siège dans une salle d’attente en compagnie d’autres opposants au pouvoir.

Pendant ce temps, une petite école prépare en grandes pompes la venue de la camarade Elena Ceausescu. Celle-ci souhaite revenir sur les traces de son enfance dans son école. Mais rien ne se passera comme prévu.

De son côté, un homme est convoqué dans un bureau du « Securitate 219 », l’équivalent de nos services secrets. Il va y passer un interrogatoire sous la forme d’un champ lexical. Il doit donner autant de mots que possible en relation avec un terme donné.

On croisera aussi un écrivain suspecté de conspiration contre l’État. Mais ses écrits ne sont pas des messages codés, c’est sa machine à écrire qui ne fonctionne plus correctement.

D’un seul coup la porte s’ouvre, on annonce la chute du mur de Berlin…

Nous voici plongés dans une Roumanie absurde à l’époque de la belle famille du camarade Ceausescu. Le scénariste Aurélien Ducoudray réussit à mettre en scène des personnages incroyables, confrontés à la dictature roumaine. Tout est si délirant que les situations les plus improbables deviennent possibles. Des interrogatoires débiles, des policiers complémentent abrutis, des enseignants dont on a lavé le cerveau, … C’est la totale !

Gael Henry et Paul Bona vont s’associer au dessin et à la couleur. Les caricatures des personnages fonctionnent à merveille !

Voici un roman graphique théâtral haut en couleurs, à découvrir d’urgence !



En bref

1 one-shot
Auteurs : Aurélien Ducoudray, Gael Henry et Paul Bona
Editeur : Steinkis


The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.