Maus

La seconde guerre mondiale et les camps de la mort, où les juifs sont des souris et les allemands sont des chats… Un roman graphique mythique d’Art Spiegelman, qui fait froid dans le dos… et qui a su montrer au monde entier que la BD peut servir à autre chose qu’au simple divertissement.

La Loutre Masquée quitte le temps d’un article les séries plutôt funs et colorées pour aborder une histoire plus sombre et plus grave… mais très réussie !

Comme son titre l’indique, Maus est une histoire où les personnages sont des souris. On y voit l’auteur, Art Spiegelman, rendre des visites à son père Vladek, afin que celui-ci lui raconte sa vie de survivant des ghettos polonais et d’Auschwitz, pendant la seconde guerre mondiale.

Deux histoires racontées en parallèle

La vie du père, où il a du lutter pour survivre, subir les persécutions nazies, où il savait plus à qui faire confiance, a été trahi ou aidé par ses amis. Son histoire commence au début de la guerre, en Pologne, et continuera ensuite dans les camps de la mort…

La relation père-fils tumultueuse, au travers de leurs discussions. Le père est caricatural et grincheux, et n’hésite pas à avoir des préjugés sexistes et racistes, au désespoir de son fils. Celui-ci prend des notes lors de leurs entrevues pour écrire son livre, et on le voit aussi réfléchir à comment il va construire son récit. Leurs rencontres sont très espacées dans le temps et ont lieu à différents endroits : chez le père, à l’extérieur, en vacances à la montagne, ….

Des animaux dans l’horreur de la guerre

Les personnages sont représentés sous formes d’animaux, ce qui permet de déshumaniser un peu l’histoire mais ne la rend que plus choquante, car cela laisse finalement libre cours à l’imagination du lecteur pour se représenter les scènes sous un angle humain.

Chaque nationalité est représentée par une espèce animale différente : les juifs sont des souris, les polonais sont des cochons, les allemands des chats, les français des grenouilles, …etc. Cette zoomorphie est en réalité une référence aux images de propagande nazie qui dépeignaient les Juifs comme des souris et les Polonais comme des porcs.

Cela permet aussi des processus narratifs intéressants. Par exemple, lorsque les personnages juifs cherchent à passer incognito, ils mettent des masques de cochons sur leurs visages de souris.

Dans certains passages, l’auteur se dessine aussi lui-même en humain avec un masque de souris, en train de ruminer sa culpabilité d’être vivant, de n’avoir rien pu faire pour sauver ses proches, et confronté aux journalistes  sans scrupule qui viennent l’interviewer suite au succès de son livre.

Un succès critique et populaire retentissant

Car cette série a été la première bande dessinée à avoir un succès critique si important. Cela a permis de casser définitivement l’image de la BD comme un média destiné uniquement à la distraction et réservé au public adolescent. Elle a été traduite en dix-huit langues, et a fait l’objet de nombreuses expositions (notamment au musée d’art moderne de New York), et a obtenu un Prix Pulitzer spécial en 1992.

Même si on connait déjà les horreurs de la seconde guerre mondiale et les persécutions nazies, cette série nous immerge complétement dans cet univers et on se passionne très vite par l’histoire véridique de ce survivant. Un « roman graphique » qui fait vraiment froid dans le dos, et aide à réaliser un peu mieux toutes ces horreurs de l’Histoire. Un moment intense, qui reste longtemps en mémoire, et dont on ne ressort pas tout à fait le même… A lire !

En bref

Série terminée (2 tomes souvent en intégrale)
Auteur : Art Spiegelman
Editeur : Flammarion

The following two tabs change content below.
Avatar

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.
Avatar

Derniers articles parBennyB (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *