Un bébé si je peux – Voyage en infertilité

Marie croque la vie à pleines dents. Un jour, elle rencontre l’amour, et sa vie s’en trouve chamboulée. A l’âge de trente ans, tout s’accélère et le processus de procréation se met en route. Il faut faire un bébé et vite, mais c’est sans compter sur le coquin de sort.

Le couple n’arrive à rien, ils ne sont pas « invités à la grande fête de l’évolution ». Un parcours du combattant va alors s’amorcer, accompagné de son armada de tests médicaux  : qui est stérile ? Madame ou Monsieur ?

L’élue est Marie, elle a des ovaires paresseux ou le « syndrome des ovaires polykystiques ». Il va falloir commencer un traitement difficile. Mais Marie veut comprendre. Elle retrace donc toutes les étapes de cette infertilité, et même des étapes historiques.

Et puis, il va falloir choisir le type de traitement : on part pour une FIV (fécondation in vitro) ou une IA (insémination artificielle) ? En tout cas, nous sommes bien dans le cycle de la procréation médicalement assistée ou PMA. Marie et son compagnon misent tout sur l’insémination et c’est parti pour un tour. C’est Marie qui fera le plus dur via la stimulation hormonale. Elle devra s’injecter des hormones chaque soir à heure fixe.

Voilà le couple face à de nouvelles questions et de nouvelles inquiétudes. Chaque jour emporte son lot de plaisir et de tristesse. L’énergie déployée sera-t-elle nécessaire, justifiée et suffisante ?

Marie Dubois décrit là sa vie, une vie faite de plaisir et d’amour mais aussi d’envies impossibles : le fait d’avoir un enfant à partir d’un certain âge. L’horloge biologique est présente, comme pour nous rappeler qu’il faut en profiter tant qu’on est jeune : faire l’amour, l’amour et encore l’amour. Et puis, quand la date est passée, il faut faire appel à la médecine pour avoir un bébé.

L’autrice nous emmène vers de petits récits, à la façon d’extraits de blog. Elle y insère des analyses médicales ou sociologiques avec beaucoup d’humour et de détails. Elle a su vulgariser ce parcours du combattant que bien des couples ont vécu, avec une magie exceptionnelle.

J’ai apprécié son trait proche de Riad Sattouf ou Fabien Toulmé. Avec uniquement 4 couleurs que sont le noir, le blanc, le jaune et le bleu, elle réussit à alterner les moments de peine et de joie.

J’ai aussi aimé le ton que Marie a su donner à toute cette histoire : l’espoir ! Les stéréotypes, les clichés, les jugements sans fondement, tout passe à la moulinette. L’autrice donne un grand coup de pied dans la fourmilière et cela fait du bien.

Il s’agit d’un one-shot aux éditions Massot et Revue XXI. Ce livre a débuté par un financement participatif avant d’arriver en librairie.

Un beau parcours pour un bel album ! Merci !

 

 

En bref

Un one-shot
Auteur : Marie Dubois
Editeur : Massot / Revue XXI


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *