Lastman

 

52fbbf2e9d55ab8da1841835aa97318aAdrian est très chanceux, il fait partie d’un sacré club de combat et va donc se présenter avec son ami à une compétition… Et quelle compétition ! Il s’agit du grand tournoi annuel parrainé par le roi. Seul hic dans tout cela : son compagnon de combat n’a pas pu s’empêcher de trop manger la veille du match, il vomit toute la journée et Adrian a déclaré forfait… sauf s’il trouve un remplaçant (c’est palpitant je sais !).

Comme tout est au mieux dans ce royaume, un jeune guerrier fougueux qui répond au prénom de Richard va lui proposer de faire équipe avec lui… et, au passage, de draguer sa maman, qui est très belle, en même temps.

lastmant3ip001p216fr008hdelitoon72dpi3 tomes pour tout découvrir : les combats, les guerriers, les motos ; les joies, les pleurs, les victoires, les défaites, la vraie vie quoi ! Et même en invités surprise les frères Bogdanoff… Que demande le peuple ?

«On voulait retrouver ce qu’on aimait lire quand on avait 12 ans, cette BD d’aventures jouissive, sans prétention, divertissante mais pas débile» déclare notamment Bastien Vivès, l’un des trois auteurs de la série. Car ils sont trois : Balak, Mickaël Sanlaville et Bastien Vivès.

Quand il n’y a rien à rajouter qu’il s’agit d’une série géniale, on ne rajoute rien : les amis de la Loutre, foncez lire ces 3 volumes et ne plus, ils sont à découvrir sur http://www.delitoon.com/serie-webtoon/serie-lastman.html

Le site de Bastien Vivès :

http://bastienvives.blogspot.fr/

lastmant3ip001p216fr012hdelitoon72dpi

The following two tabs change content below.
Avatar

McR

Avatar

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire sur "Lastman"

  • Avatar
    17 Sep 2014

    Et en plus, dans chaque album, il y a des autocollants à coller à la fin comme les albums Panini de notre enfance. Mon premier plaisir est de les coller avant de lire la suite des aventures, c’est vraiment là que je retrouve mes 12 ans.