Un ciel radieux

Taniguchi, ce nom ne vous dit rien ? C’est un tort !

Lorsque l’on découvre son univers, c’est une claque qui nous arrive en pleine face.

Un ciel pas si radieux que cela…

Le manga concerné s’appelle « un ciel radieux » : un jeune garçon de 17 ans, Takuya Onodera étudiant et passionné de moto a un accident avec un homme de 42 ans, Kazuhiro Kubota.

Tous les 2 sont hospitalisés et tombent dans le coma. Le plus jeune revient à lui, mais avec la conscience du plus ancien qui vient de décéder.

Kazuhiro va donc prendre le contrôle du corps de Takuya, avec pour but de s’excuser auprès de sa famille pour sa disparition brutale. Mais tout n’est pas toujours aussi simple….

Taniguchi mêle un superbe dessin à une intrigue bien posée, cet album peut être la porte ouverte à l’œuvre du maître pour tous ceux qui ne connaissent pas l’auteur.

Le plus connu du sommet des dieux

Ce dernier est surtout connu pour « le sommet des dieux » qui, comme son nom  l’indique , concerne une intrigue en haute Montagne.

Le style manga est européen dans le sens où l’éditeur a fait le choix de proposer une lecture normale.

Il est nécessaire de préciser que Taniguchi maîtrise les règles du dessin « sportif », dans ce sens où toutes les animations sont précises : motards, coureurs à pied, alpinistes… tout le monde s’y retrouve.

Si vous souhaitez parcourir à nouveau l’œuvre, vous pouvez découvrir « Le sauveteur » : frisson garanti.

Enfin si un doute persiste, je peux vous assurer que le style de Taniguchi vaut Miyazaki !

http://www.jiro-taniguchi-fan.com/

 

The following two tabs change content below.
Avatar

McR

Avatar

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *