Londonish

Soyons clairs, Glenn n’a pas fait grand chose de sa vie. Sa retraite lui rapporte un zéro pointé. Un coup du hasard frappe à sa porte, et le voilà engagé au poste de « mule ». Il va livrer des valises entre différentes personnes, sans jamais les ouvrir.

Cela arrondit sérieusement ses fins de mois et lui permet aussi de passer un peu plus de temps avec ses amis de toujours : Max et sa conjointe Jude. Ils sont à la tête d’un Pub qui fonctionne bien, nommé « The Yellow Submarine ».

L’ami Max ne va pas très bien. Il s’empresse de vouloir fêter le mariage de son fils. Ce prétexte lui permet de cacher le secret de sa vie.

Quant à sa femme Jude, elle ne veut plus le voir. Il la gave et son mariage semble arriver à son terme. L’éventualité d’une séparation se rapproche.

Mais quel est le secret de ce satané Max ?

Hé bien, depuis son plus jeune âge, c’est un homme torturé en deux groupes de musique : les Beatles et les Rolling Stones. Mais ce secret n’est rien à côté d’un autre secret qu’il va découvrir, qui va remettre en cause toute sa vie !

Philippe Charlot et Miras se sont attelés à ce « Londonish » avec brio. Comme le rappelle Philippe, il souhaitait mettre en exergue la rivalité entre deux groupes ou deux chanteurs via les fans. Cela aurait pu être Johnny Hallyday ou Claude François, mais ce sera les Beatles contre les Rolling Stones. Ce choix a peut-être été orienté par le fait que Miras habite Londres ?

Les deux auteurs avaient déjà réalisé deux albums que j’ai adorés : « Harmonijka » et « Ellis Island ». Si « Londonish » semble démarrer assez bizarrement avec l’histoire d’un gars paumé dans sa vie, tout s’accélère très vite.

Les liens d’amitié qui unissent Max, Jude et Glen semblent à toute épreuve. Leur âge mûr va leur permettre de faire les bons choix. Les auteurs traitent avec humour et délicatesse du temps qui passe et des paradis perdus.

D’ailleurs, je vous invite à analyser la couverture avec soin. Vous y trouverez des pistes de réflexion sur l’histoire de ce trio de sexagénaire !



En bref

Un one-shot
Auteurs : Philippe Charlot et Miras
Editeur : Grand angle


Acheter cette BD sur le site de la librairie Critic !

The following two tabs change content below.
McR

McR

McR a est un homme barbu mais pas méchant. Il a connu la préhistoire, et grâce à un accélérateur de particules, il a pu rejoindre la communauté.
McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *