Les Enfants du Capitaine Grant

Un message de détresse trouvé dans une bouteille à la mer, et c’est parti pour l’aventure ! Une adaptation magnifique du roman de Jules Vernes, avec des personnages animaliers.

Suite à une pêche prolifique, l’aristocrate anglais Lord Glenavarn trouve dans le ventre d’un requin une bouteille contenant un message : un SOS envoyé par un certain capitaine Grant, qui aurait naufragé à l’autre bout du monde… Il part alors à sa recherche, accompagné de sa femme, de l’extravagant scientifique Paganel et de Mary et Robert, les deux enfants du capitaine disparu…

Première impression : c’est de toute beauté ! Aussi bien au niveau des personnages que des paysages, les dessins très détaillés et un traitement minutieux des couleurs rapprochent chaque planche de l’univers de la peinture et donnent à cette adaptation graphique de Jules Vernes toute sa puissance.

L’apparence animalière des personnages les rend très sympathiques, et rappelle un peu le dessin animé du « Tour du monde en 80 jours » de notre enfance. Comme dans Blacksad, les animaux sont choisis en fonction de la personnalité de chacun. Et cela fonctionne très bien : le lion rusé, la grenouille farfelue, l’ours un poil bougon, … Les dialogues sont très riches, souvent identiques à ceux du roman, et l’on apprend régulièrement des révélations sur les nombreux personnages.

Comme souvent chez Jules Vernes, l’histoire est assez simple et se veut surtout un prétexte à mille péripéties, avec son lot d’explications scientifiques, de grande traversée maritime, de découvertes d’horizons lointains, et autres retournements inattendus de situation… Prêt à embarquer pour les quatre coins du monde ? A lire les yeux grand ouverts !

En bref
Série en cours (2 tomes)
Auteur : Alexis Nesme
Editeur : Delcourt

The following two tabs change content below.
Avatar

BennyB

Co-fondateur de la Loutre Masquée, il est né en 1743, un samedi. Son but dans la vie : rendre le monde meilleur, avec des sites internet à base de loutres. Et il trouve que Spirou a vachement plus la classe que Tintin, quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *