La vie est courte

La vie est courte jusqu’à présent, la vie est courte profitons-en, la vie est courte rien ne va plus…
Le ton est donné… avec Manu Larcenet !

Les amis de Manu Larcenet seront très heureux de découvrir ou redécouvrir ces recueils « d’images drôles ». Il s’agit ici, entre autres, de la machine à pousser mamie dans les orties, de la femme plateau au self, de l’homme-araignée face à la femme de ménage, d’un éphémère se faisant refuser un crédit sur 10 ans, en passant par le WC photomaton, ou la tapette à bateaux-mouches… Que dire de plus ?

Tout le monde est ciblé, on vit dans une société très simple où tout est analysé. Du « Chat » de Philippe Geluck puissance 10.

Comme déjà dit, Larcenet se colle au dessin et Thiriet au scénario : le duo fonctionne à merveille.

Les 3 tomes se dévorent en 1 demi-heure et les sketches restent imprégnés à tout jamais. Qui aurait pu penser qu’un groupe de musique française joue dans le métro péruvien OU bien qu’un « chien gratuitement méchant » insulte le facteur ? Pas grand monde.

Finalement, il faudra trouver ces albums des années 2000, car ils n’ont pas été réédités à mon plus grand regret, snif !

Une dernière pour la route : Dans le désert, attention aux mirages (un homme se retrouve face à son banquier) « je vous accorde un prêt sur 30 ans à un taux de 0% !»

 

 

The following two tabs change content below.

McR

Derniers articles parMcR (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *